Sermon Vendredi

Sermon Vendredi (294)

Khoutba de l'imam Serigne Ahmadou rafâhi Mbacké ibn Serigne fallou Mbacké sur le ndigueul du khalife du mercredi 16 mars

 

Sermon vendredi Grande mosquée TOUBA

Serigne Ahmadou Rafahi Mbacké ibn serigne fallou mbacké : La sauvegarde de l'héritage de nos prédécesseurs

Sens de l'Autorité et  L'OBÉISSANCE 1.Qu'est-ce que l'obéissance? Dans un sens précis, obéir c’est accepter et accomplir la volonté d'une autorité. L'obéissance est le fait ou l'habitude de se comporter ainsi. Dans un sens plus large, on peut se appeler obéissance l'acte d'accomplir les désirs de l'autre, bien qu'elle ne soit pas une autorité. Dans n'importe quel cas, l'obéissance est liée au fait de vivre dans une société.

2. Obéit seulement celui qui vit dans une société? Un homme isolé, seul, doit obéir à Dieu et aux lois que le Seigneur a disposé dans la nature humaine. En revanche, celui qui vit dans une société doit exercer cette vertu aussi dans la relation avec les autres.

3. La solitude ou la société est-elle meilleure pour l'homme? "Il ne convient pas que l'homme soit seul" l'autosuffisance, si liée à l'orgueil nous va mal. L'homme est un être social qui se développe plus facilement et rapidement avec la collaboration d'autres hommes (comme le Ndiguel chez les Mouride même est un exemple) . D'autre part,

5. Et si moi j’ai raison? Quelques cas peuvent se présenter: Cette propre opinion semble la meilleure mais cela n’est pas le cas, du fait d’une erreur personnelle ou parce que l'autorité a plus de données. Cette meilleure opinion pour l’un est pire pour les autres et l'autorité doit chercher le bien de tous. Cette opinion est la meilleure pour tous et l'autorité se trompe.

6. Dans ce dernier cas, faut-il obéir? Il y a aussi plusieurs possibilités: Si l’affaire est de peu d'importance - c'est ce qui est normal - on obéit et avec promptitude: on perd le bien de ce qui est juste, mais on gagne le bien de la paix et de l'exercice de l'obéissance. Si l’affaire est importante, on essaie d’expliquer en parlant à l'autorité ou à ses supérieurs. Toujours en cherchant le bien, non par orgueil.

7. Faut-il toujours obéir? C'est ce qui est normal, ce qui est plus simple et ce qui est prévu par le Seigneur après avoir créé l'homme comme un être social. Cependant, il peut arriver qu’une autorité ordonne des actions opposées à la loi de Dieu. Dans ce cas "il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes", mais sans manquer au respect dû à l'autorité, comme le Seigneur le désire aussi.

8. L'obéissance convient-elle au bien de l'homme? Comme n’importe quelle vertu, l'obéissance améliore l'homme. Dans ce cas, elle lui facilite la vie en société, freine l'orgueil, dispose à accomplir la Volonté de Dieu, et exerce à l'amour.

 

 

Source : toubavision

 

Page 8 sur 21

Téléchargez l'application Toubamajalis

Facebook

(SERVICE COMMERCIAL ) Email : toubamajalis@gmail.com | webtawfeh@gmail.com

 

(REDACTION TOUBAMAJALIS) Email : sennegueye@gmail.com tel.

Chargé de communication : +221 77 539 55 17

Aller au haut