RawduRayahin

RawduRayahin (80)

Le magal de Serigne Abdoul Ahad Mbacké, troisième khalife général de la communauté mouride, sera célébré le 09 août, correspondant au 23e jour du mois de Korité. 
Un Comité régional de développement (Crd) préparatoire a, hier, réuni à Diourbel le gouverneur Mouhamadou Moustapha Ndao et la forte délégation du comité d’organisation venue de Touba. Serigne Mouhmadan Mbacké, qui conduisait cette délégation, a magnifié l’engagement des uns et des autres à œuvrer pour Serigne Touba Khadim Rassoul avant de prier pour l’assistance. Il a insisté sur une meilleure médiatisation de la vie et l’œuvre de Serigne Abdoul Ahad Mbacké, avec la commission culturelle. 
Le gouverneur de la région de Diourbal, quant à lui, a déclaré que les services concernés s’acquitteront comme de coutume des engagements pour la réussite de l’évènement. Revenant sur Serigne Abdou Lahad, M. Ndao a évoqué l’importance de son legs à travers ses vertus et sa démarche qui constitue une référence et un viatique pour tout homme qui se respecte. « Vos doléances dans les domaines de l’électricité, de l’hydraulique, de la santé et de la sécurité seront examinées et exécutées pour la réussite de l’évènement », a dit le gouverneur de Diourbel. A cet effet, pour le volet sanitaire, il y aura 12 postes avancés, deux ambulances médicalisées. Pour l’hydraulique, 10 citernes d’eau plus cinq bâches souples seront disponibles. En dehors de la mise hors délestage pendant les trois jours du Magal, la Senelec contribuera à l’éclairage public avec 150 ampoules et 20 ampoules sodium. Tandis que les services de sécurité, police et gendarmerie, seront appuyés par des renforts des escadrons de Thiès. Le service des Eaux et Forêts a promis 300 stères de bois. 
Pour mémoire, Serigne Abdoul Ahad Mbacké (1914-1989) était le troisième khalife général de la communauté mouride. Il s’est distingué par ses vertus et ses grandes réalisations. Téméraire, travailleur, véridique et engagé, il était un grand bâtisseur qui a marqué tous les esprits pendant les 21 ans de son magistère, plein d’enseignements.

Mamadou DIEYE

Lesoleil.sn

 

{fcomment}

Serigne Cheikh Bethio Thioune vient de recevoir en guise d' adiya un nouveau 4x4 venu fraichement des Etats-Unis de la part du Diewrigne de TOUBA NEW YORK, Daouda Dieng.

 

 

 

 

{fcomment}

Il m'arrive des fois de croire que mon coeur va littéralement exploser d'amour pour Serigne Touba.

Je l'aime pour la Face de Dieu et pour son amour indescriptible pour le Prophète de Dieu (PSL). Je l'aime pour tout ce qu'il a fait, dans les conditions les plus dures, pour l'Islam et pour son peuple. Ce qu'il a fait pour nous tous.

Sans Serigne Touba, je sais avec une certitude ne souffrant d'aucune sorte de doute que moi, que beaucoup d'entre mes compatriotes, finiraient en Enfer. Sans Serigne Touba, que vaudrait mon existence ? Que vaudrait un monde sans Dieu, sans cette extraordinaire ferveur pour l'Agrément de Dieu qu'il nous a insufflée et qui donne un sens à nos vies ?

Cette vérité, elle est mienne. Entièrement. Ce que mon cœur ressent pour Serigne Touba, ce que ma raison sait de Serigne Touba, ma langue est incapable de le rendre. Et quand bien même le pourrait-elle, que la décence spirituelle m'interdirait de le dire. Et tous les mourides, sans exception, peuvent décider dès aujourd'hui de tourner le dos à Cheikhoul Khadîm, je me sens prêt à être le seul à rester près de lui. Quoi qu'il advienne.

Mon seul désir, en ce moment : adorer mon Créateur le reste de ma vie, rester à jamais sur la Voie Droite, obtenir Son Pardon pour mes nombreux errements, oeuvrer pour Serigne Touba et les créatures, l'aimer plus que tout au monde. En un mot, être un véritable mouride.

Sant Serigne Touba

 

Aziz Mbacké Majalis

 

{fcomment}

Des voitures de police stationnées sur la 116 ème rue à Harlem, des hommes en tenue bleue de la Police New Yorkaise pour encadrer la 27ème édition de la Grande Marche pour l'islam initiée par Cheikh Mouhamadou Mourtada Mbacké pour magnifier la gloire de Allah. Voici la ville rayonnante de New York qui reconnait de manière officielle le Bamba Day. Regardez le reportage :

 

 

{fcomment}

Je me suis convertie à l' Islam en 2012 auprès de Serigne Cheikh Aliou Mbacké. J' ai commencé à m' intéresser à la religion musulmane à peu près un an après avoir rencontré Mamadou Cissé qui est audjourd' hui mon mari. J' ai tout d'abord lu le livre l' " Islam pour les nuls" afin d'avoir une connaissance historique générale de l'islam.Puis je me suis tourné vers internet à travers les différents sites qui parlent et expliquent l' Islam ainsi que les blocs de discussion pour voir ce qui est rapporté sur la religion musulmane.

Pendant ces deux années qui ont précédé ma conversion, j' ai eu la chance de connaitre des talibés, des baye fall mais surtout la rencontre avec Serigne Cheikh Aliou Mbacké. Et j'ai vu en eux tous, la paix, la sérénité, la gentillesse, l'amour, le partage tout le contraire de ce que les médias veulent bien nous montrer pour nous faire croire sur l' Islam.

 

 «Je pense que pour moi cela était une chance de ne pas naître musulmane  »

Et puis avec Mamadou, tout agoniste principal à ma conversion, nous discutions beaucoup de DIEU, de la religion et de Serigne Touba. Il m' apprenait, il m'apprend toujours tout ce qu'il sait et ensemble nous nous renseignons afin de répondre à nos questions que nous nous posions et posons toujours.

J'ai aussi écouté le Saint Coran du mieux que je pouvais, et mon coeur a su. J'ai su que c' était la vérité, c' était limpide pour moi car ces écoutes m'ont permis de répondre à beaucoup de questions que je me posais ou même dont je n'avais même pas encore réfléchi.

Mais j'avais besoin de comprendre l'islam, le fonctionnement, ces règles, ces recommandations et en rien je n'ai vu une parcelle de danger envers cette religion mais plutôt un réveil de mon esprit, une reconnaissance et un profit spectre de l' Islam. En fait c'est une sensation, cela se fasse à l'intérieur de vous, votre coeur le sait. C'est en votre intime conviction cela ne s'explique pas.

«Nous discutions beaucoup de DIEU, de la religion et de Serigne Touba »

C'est comme le jour où je me suis convertie. Je me suis levé ce dimanche en sachant que c'était audjourd'hui que je devais me convertir. Rien s' explique, tout ce lit.Je pense que pour moi cela était une chance de ne pas naître musulmane, car si cela avait été le cas, je pense que jamais je n'aurais pu ressentir cet appel. Lorsque Dieu vous touche, c'est un sentiment qu'on ne peut pas oublier.

ALLAH AKBAR. Je LE remercie d'avoir fait ce que ma vie, j'ai beaucoup de chance. Je vous remercie tous de votre écoute et que DIEU continue à tous nous guider, nous les musulmans du monde afin d'être toujours sur le droit chemin.

Sokhna Diarra

TOUBA SAINT-NAZARE

Redaction Toubamajalis.com

{fcomment}

Suite à la nouvelle apparue sur le site Yabiladi.com évoquant je cite : " Les nouvelles en provenance de certains pays de la région MENA évoquent une erreur commise par les services compétents dans l’annonce de la fin du mois de Ramadan. L’Arabie saoudite aurait commis une erreur dans l’observation du croissant de Chawwal. Une erreur de calcul déjà commise auparavant. En 2011, les autorités saoudiennes avaient distribué 1,6 milliard de Rials (environ 393 millions d’euros) aux pauvres en guise de « kaffâra (expiation) ». Les autorités saoudiennes ont ainsi appliqué la règle imposant à celui qui rompt le jeune du Ramadan volontairement de nourrir 60 pauvres à l’ensemble des citoyens du royaume. ", l'Imam Serigne Ahmadou Rafâhi Mbacké ibn Serigne Fallou Mbacké a fait son sermon du Vendredi 24 Juillet 2015 sur ce fait  qui alimente les réseaux  et les communiqués d’associations d’astronomie à propos de l’observation du croissant.

 

 

{fcomment}

 

Ce jeudi, toute la presse et les dignitaires religieux de Touba ont été convoqués dans la Résidence Khadim Rassoul par Serigne Mountakha Mbacké sur ordre du Khalife Général des Mourides. Il s’agissait d’une communication hautement importante pour laquelle le Chef religieux a requiert une large diffusion afin de toucher tous les coins du pays. En effet, selon Serigne Mountakha Mbacké, « Serigne Sidi Mokhtar a beaucoup insisté sur l’urgence d’organiser des lectures collectives du Saint Coran dans tous les coins du pays. Ce récital de Coran, précise le chef religieux, devra se faire le lundi 27 juillet et au niveau des mosquées. Chaque mosquée est invitée à parcourir le livre Saint à quatre reprises». Sur les raisons d’une telle urgence et d’une telle nécessité, Serigne Mountakha n’a pas apporté d’amples précisions. Toutefois, il a sollicité de tous les musulmans que ces séances de prières soient organisées comme indiqué.

A Touba il est dit que les grandes décisions sont toujours annoncées par Serigne Mountakha Mbacké, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké ou le Khalife lui-même.

Seydina Mouhamed Diouf

 Seneweb.com

 

{fcomment}

 

Que ma faible renommée dans cette génération ne te pousse pas à refuser cette oeuvre pie.

Ne te laisse pas abuser par ma condition d’homme noir pour ne pas en profiter.

L’homme le plus estimé auprès d’ALLAH, est celui qui le craint le plus, sans discrimination d’aucune sorte.

La couleur de la peau ne saurait être cause de l’idiotie d’un homme ou de sa mauvaise compréhension.

O toi qui es intelligent, n’abandonne jamais mes vers sous prétexte que je ne l’applique pas moi même.

Ne fais pas des avantages qu’ALLAH donne, une exclusivité aux seuls anciens, car tu serais ainsi borné et égaré.

Car il arrive qu’un homme d’époque récente connaisse de secrets qu’ignoraient un homme plus ancien.

MASAALIK-UL JINAAN (Les Itinéraires du Paradis) traité de soufisme écrit par le

Cheikh Ahmadou Bamba

 

{fcomment}

Exclusif !  Témoignage de Abbé Pierre Ndiaye sur la relation de Cheikh Bethio et Serigne Saliou Mbacké

Exclusif !  Témoignage de Abbé Pierre Ndiaye sur la relation de Cheikh Bethio et Serigne Saliou Mbacké

Exclusif !  Témoignage de Abbé Pierre Ndiaye sur la relation de Cheikh Bethio et Serigne Saliou Mbacké

 

 

{fcomment}

Le khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké, par la voix de l’imam Serigne Fallou Mbacké Abdou Khadr, a invité ses coreligionnaires et disciples mourides au raffermissement des liens, samedi, à l’occasion de la célébration de l’Aïd-el-fitr, marquant la fin du jeûne musulman.

"Il faut arrêter les querelles intestines qui ne peuvent profiter qu’aux ennemis de l’islam’’, a notamment dit l’imam dans son sermon, en transmettant aux fidèles le message du khalife. Il a salué les efforts faits par les disciples durant le mois de ramadan, notamment dans la lecture du Saint Coran et des Khassaides’’, des poèmes dédiés au Prophète Mouhammed (PSL) par Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme.

Le Khalife a invité tous les musulmans à s’acquitter de la zakat-el-fitr - aumône de la fin du mois de ramadan -("mouroum koor").

Celle-ci consiste en une quantité donnée de céréales de grande consommation qui doit être prélevée par chaque chef de famille, au prorata des personnes qu’il a en charge, et reversée ensuite aux personnes à faible revenu. Elle doit être remise aux ayants-droit, avant la prière. Selon l’imam Serigne Fallou Mbacké Abdou Khadr, le Khalife général des mourides appellent à nouveau les populations "au respect strict" des prescriptions édictées à Touba, capitale du mouridisme.

Aps

 

{fcomment}

 

Page 4 sur 6

Téléchargez l'application Toubamajalis

Facebook

(SERVICE COMMERCIAL ) Email : toubamajalis@gmail.com | webtawfeh@gmail.com

 

(REDACTION TOUBAMAJALIS) Email : sennegueye@gmail.com tel.

Chargé de communication : +221 77 539 55 17

Aller au haut