Première conférence préparatoire du Magal Kazou Rajab 2018 par Serigne Afia Niang

Discours Serigne Fallou Mbacke Abdoul Khadr | Magal Jullig Guedji gui 2017 Diamalaye

Souvenir : Serigne Fallou Mbacké nous manque...Yala na yala yokk aay leraam

Quand Serigne Abdou Fatah témoigne sur son pére Serigne Fallou Mbacké

N’était-il pas le recours de tous les sénégalais, quelle que puisse être leur origine, contre les abus de l’Administration ? Pourquoi l’a-t-on surnommé "na am mu am, du am du am" ? Il était crédité du don de Dieu de voir se réaliser toutes les prières qu’il formulait, comme s’il donnait des ordres aux éléments. Les exemples sont nombreux pour attester de ce don. Combien de fois a-t-on fait état de paysans venus solliciter ses prières pour déclencher la pluie à un moment où une trop longue pause pluviométrique avait commencé à installer l’inquiétude dans leurs cœurs ? Ce qu’il s’en est suivi chaque fois est encore présent dans les esprits : une abondante pluie qui contraint les solliciteurs à regagner leur village au triple galop sous la bourrasque, alors que, quelques instants auparavant, rien ne laissait prévoir un tel déchaînement des éléments.

Nombreux sont les gens qui vivent avec la conviction qu’il suffit d’invoquer Serigne Fallou en l’appelant par son sept fois, pour obtenir réalisation de ses vœux. En tout cas, le souvenir de son fils aîné, surnommé Serigne Modou Bousso Dieng est encore frais dans nos mémoires. Il a hérité de son père l’appellation "na am mu am, du am du am" : il a démontré à l’envi qu’il lui suffisait de formuler un vœu pour en voir la réalisation.

Lieu historique et symbolique du mouridisme, la maison de Serigne Alé Samba Gueye se situe sur la route nationale, dans le quartier Case-Naak, dans la région de Kaolack.

En effet, ce sanctuaire fut témoin de plusieurs décisions qui ont accompagné l’évolution du Mouridisme vers les années 1945. C’est le cas par du Magal de Porokhane que Serigne Fallou, entouré des disciples mourides de l’époque, avait décidé de célébrer. En plus, il s’agit d’un lieu qui a été fréquenté par tous les fils de Cheikh Ahmadou Bamba à l’exception de Serigne Shouhaibou Mbacké : ce qui en fait un lieu de culte et de prière.

« Comme vous pouvez le constater à travers ces images, les tuiles de ce bâtiment ont été installées le même jour. Mais celles qui paraissent plus neuves correspondent à l’endroit où résidaient les fils du Cheikh. Ce qui constitue un véritable miracle que personne n’arrive à expliquer. De ce fait à la réfection de la chambre nous avons jugé nécessaire de laisser en legs les mêmes tuiles pour que les générations à venir puissent s’en servir » nous rapporte son petit-fils Touba Gueye.

Connu pour son dévouement et sa fidélité envers Serigne Fallou, Mame Alé, comme on le surnomme, est un disciple de Mame Thierno Ibrahim Mbacké qui a participé de manière symbolique pendant les moments les plus cruciaux du Mouridisme notamment sous le règne de Cheikh Mouhamad Faadal. En effet, ce dernier lui avait même chargé de récupérer les affaires du Cheikh (Cheikh Ahmadou Bamba) au Gabon, voyage durant lequel il a perdu un de ses doigts. Il en effectua tant d’autres tel que la réfection du puits de Sokhna Diarra Mame Mariama Bousso de Porokhane , travail qu’il s’était chargé personnellement d’effectuer.

Dans cette optique, nous informons à toute la communauté Mouride et la Umma Islamique que la maison est ouverte à toute personnes désirant faire des ‘’Ziares‘’ et des prières.

 

Cheikh Bathie Thioune

étudiant en Droit, UGB

Témoignage émouvant d'un guérisseur Burkinabé devenu talibé mouride.

Des Images inédite de Touba avec celle de Serigne Fallou Mbacke et de Sérigne Saliou Mbacke

Aïd al-Adha: Serigne Fallou Mbacke nous explique l'origine de la Tabaski

Page 1 sur 2

Téléchargez l'application Toubamajalis

Facebook

(SERVICE COMMERCIAL ) Email : toubamajalis@gmail.com | webtawfeh@gmail.com

 

(REDACTION TOUBAMAJALIS) Email : sennegueye@gmail.com tel.

Chargé de communication : +221 77 539 55 17

Aller au haut