Urgent : Déclaration du Khalife Général des Mourides Pose Première Pierre de l’université de Touba

En Direct de la Résidence Cheikhoul Khadim Grande Mosquée : 20 Muharram 1440 H/ 29 Septembre 2018

Le khalife des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, ne goûte pas les manifestations récemment organisées à Touba contre les inondations. Il exhorte les fidèles à tenir compte du statut de la ville sainte avant tout mouvement d'humeur. Son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre, a transmis son message. "Il y a eu récemment des manifestations, regrette ce dernier, ce n'est pas conforme au statut de cette ville, précise la voix de Serigne Mountakha, repris par la Rfm.

Le khalife recommande à la population de s'adresser aux autorités concernées quand elles ont des complaintes." Sur les inondations à Ndamatou et d'autres quartiers de Touba, des solutions urgentes sont en train d'être trouvées, selon le maire de Touba, Abdou Lahat Kâ.

Il explique : "Le matériel est en route. Dès dimanche prochain, on va s'atteler à dégager toute cette eau. Un canal sera également creusé pour permettre l'évacuation de l'eau de pluie dans tous les points bas." Les eaux de pluie ont fait plusieurs dégâts dans la ville sainte. Plus de 150 familles ont été déplacées sur instruction du khalife général des mourides, rapporte le correspondant de la Rfm dans la ville sainte.

C’est à travers son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadr, que le khalif général des mourides s’est exprimé sur la question de la facturation de l’eau à Touba. Il a ainsi démenti toutes les rumeurs allant dans ce sens.

Serigne Bass Abdou Khadr de rassurer les habitants de Touba. « Vous êtes nombreux à vous poser la question de savoir si le Khalife général des mourides a donné un « ndiguel » pour que les factures d’eau soient payées à Touba. Je dois rompre le silence pour dire que jamais le marabout ne s’est encore prononcé sur la question. Le Khalife entend se plier aux décisions de ses prédécesseurs », a-t-il démenti.

Le Khalif général des Baye Fall offre 500 moutons de Tabaski au khalif général des Mourides

A moins de trois mois du Grand Magal, les Dahiras et associations mourides de la région parisienne vivent déjà au rythme de ce jour de grâces et de réjouissances dont la célébration marque le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba en 1895.

Pour rappel, le 8 novembre 2017, dans une démarche unitaire inédite, les Mourides de la Région parisienne avaient célébré le grand Magal dans l’illustre Palais des Congrès de Montreuil. Pour la première fois et dans des délais plus que contraints, les responsables des Dahiras, emboitant le pas à plusieurs années de tractations à visée unitaire, avaient senti la nécessité de donner enfin corps à un projet qui s’imposait comme une évidence : la célébration commune du Grand Magal.

C’est ainsi qu’en quelques semaines, une somme de 75 000 € (près de 50 millions de FCA) avait pu être réunie à travers divers canaux de collecte. Ce fonds avait permis d’assumer les charges du Magal, de remettre un don pieu (hadiya) au khalife général des Mourides et de financer les charges relatives à la célébration du Maouloud (Gamou).

Les souvenirs sont encore vivaces. Le Magal de 2017 au Palais des Congrès avait vibré, pendant près de 24 h, au rythme de la lecture du Saint-Coran, des khassaïdes et de la déclamation de zikr, conformément aux recommandations de Cheikh Ahmadou Bamba. La journée avait également vu se côtoyer, dans une rare ferveur religieuse, des milliers de musulmans de France et d’Île-de-France au milieu de qui s’étaient succédé de hautes personnalités religieuses et administratives de France et du Sénégal. Des messages sur l’universalité de la mission du Cheikh avaient également pu être délivrés à l’intention de l’assistance venue nombreuse.

Preuve de la rigueur dans l’organisation commune de cet évènement à Paris, les loueurs de la salle du Palais des Congrès avaient fait un témoignage réconfortant au lendemain de la célébration du Magal, déclarant qu’il était rare de trouver l’endroit aussi propre après la tenue d’un évènement de cette envergure. De quoi être rassuré pour les éditions à venir. Il faut dire que les services dévolus à la sécurité et à l’hygiène, issus eux-mêmes des rangs des mourides, n’avaient ménagé aucun effort pour préserver les lieux de tout dommage de nature à porter atteinte à la réputation de la communauté mouride francilienne voire de l’Islam de manière générale.

Pour les besoins de l’édition 2018 du Magal, prévue aux alentours du 28 octobre, le Collectif 18 Safar – nom donné au comité d’organisation – a vu les choses en plus grand, tablant sur un budget prévisionnel de 52 millions de FCFA (80 000 €). Tous les Dahiras s’affairent désormais pour l’atteinte de cet objectif qui demeure clairement atteignable compte tenu de la performance de 2017.

Ceux qui souhaitent participer peuvent le faire :

*Par carte bancaire à travers ce lien : https://www.leetchi.com/c/magal-touba-paris-2018

*Par virement sur l’IBAN: FR76 1751 5000 9208 0023 5692 433 / BIC : CEPAFRPP751

*En téléphonant sur les numéros suivants : +33 7 52 77 95 64 / +33 6 80 47 73 28

Puisse le Très-Haut nous gratifier de la chance de célébrer ce jour de grâces et de réjouissances licites pendant encore plusieurs décennies. Puisse-t-Il prêter longue vie et une santé de fer au khalife général des Mourides Serigne Mountakha Mbacké.

Seydina Omar Ba

Membre du Comité d’Organisation

Le khalife des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, a donné aux mourides le ndiguel (directive) de célébrer la korité ce vendredi. La nouvelle est tombée tard dans la soirée alors qu'une partie de ladite communauté avait déjà effectué la prière du nafila et se préparait à jeûner demain.

Observation du croissant lunaire en direct de la Grande Mosquée de TOUBA le 29 Ramadan 1439H.

 

 

 

 

La « Nuit du destin » ou « Laylat Al-Qadr, symbolise la révélation du Coran au prophète Mohammed (PSL). Elle est célébrée durant les derniers jours du mois de ramadan. À la mosquée Massalikoul Djinane de Colobane, la nuit a été ponctuée par des prières et des séances de récital du Livre saint. Les enseignements de Serigne Touba ont été revisités à travers des khassaïdes.

 

 

LIVE | Touba Residence Cheikhoul Khadim " ihyà'u Ramadan" 'إحياء رمضان' Jour 22

Page 1 sur 8

Téléchargez l'application Toubamajalis

Facebook

(SERVICE COMMERCIAL ) Email : toubamajalis@gmail.com | webtawfeh@gmail.com

 

(REDACTION TOUBAMAJALIS) Email : sennegueye@gmail.com tel.

Chargé de communication : +221 77 539 55 17

Aller au haut