Journée de lecture du Saint Coran à Touba

Journée de lecture du Saint Coran à Touba

Journée de lecture du Saint Coran à Touba

 

 

 

{fcomment}

Grande Mosquée Touba : Lecture du Saint Coran

Grande Mosquée Touba : Lecture du Saint Coran

Grande Mosquée Touba : Lecture du Saint Coran

 

 

Abonnez-vous à la page Youtube Toubamajalis.com juste à droite de votre écran pour plus de vidéos.

 

{fcomment}

Le Diwan Massalikoul Djinaane organise, jeudi de 9 heures à 17 heures, une journée de la lecture collective du Saint-Coran et recueillement, annonce un communiqué de sa cellule de communication reçu à l’APS.

Cette séance de lecture se tiendra à la Grande Mosquée Massalikoul Djinane de Dakar, précise la même source.

Cette cérémonie fait suite à une recommandation du Khalife général des mourides Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké, qu'Allah lui accorde une longue vie.

 Source : Leral.net

{fcomment}

 

La bande annonce sur le nouveau documentaire sur la vie et l'oeuvre serigne fallou mbacke (RA), sortie le 10 Mai 2015. C'est une production de Ndiambour Production en colloboration avec TOUBA AFRICOM.

 

 

 

{fcomment}

Annonce Magal Kazou Rajab Edition 2015.

Annonce Magal Kazou Rajab Edition 2015.

Annonce Magal Kazou Rajab Edition 2015.

 

 

{fcomment}

Les mourides se sont distingués dans différentes activités économiques notamment commerciales. Cela a commencé avec les premières vagues migratoires des talibés mourides vers Dakar qui étaient originaires du Baol, en particulier de Lambaye et de ses environs, et qui ont investi la capitale sénégalaise dans les années 1940. Ces «bawol-bawol » étaient de petits commerçant et s'étaient établis non loin du centre-ville sur une vaste place appelée « Pàkku Làmbaay» pour marquer l'origine de ses immigrés. depuis lors, sont appelés « bawol-bawol» tous les Mourides qui représentent la majorité des commerçants à Dakar et qui se comptent parmi les plus grands nantis du pays

. Pour étayer cela, il suffit de citer quelques hommes d'affaires mourides de grande renommée:

1- EL Hadji Babacar KEBE, dit NDIOUGA: Le plus connu des riches sénégalais en son temps.Il investissait dans plusieurs domaines (mobilier, textiles, commerce, hôteleris, etc.)

2. EL Hadji Djily MBAYE: Il avait une fortune comparable à celle de NDiouga et investissait dans les mêmes domaines que lui, avec la différence qu'en tant que membre du conseil économique et social, il investissait dans le cadre du plan de développement.

A côté de ces deux personnalités, on peut citer d'autres opérateurs économiques tels que:

3. EL Hadji Mor SOURANG

4.M.Alla SENE

5.M.Abdou Karim FALL

6.El Hadj Serigne SALL

7.El hadj Bara MBOUP

etc.. qui s'activaient dans les différents secteurs de l'économie.

Dans le domaine de l'industrie, les Mourides détiennent 70% des entreprises dans la zone industrielle SODIBA.

Dans le domaine de l'artisanat, les mourides occupent 7/10 des activités de la cordonnerie à Tilène et 6,5/10 de la fabrication d'object d'art africain au village artisanal de Soumbédioune.

D'autres part, la présence des Mourides et leur dynamisme dan sla diaspora en Afrique, en Europe, en Amérique du Nord et en Asie n'est qu'un des résultats de leur attachement au travail.

Mais de tous les aspects de l'impact du travail et de la khidma dans la Mouridiya, ce qui nous paraît le plus important c'est cette capacité des Mourides à être autosuffisants qui leur a permis de réaliser sur fonds propres de grands travaux à des temps records et des circonstances difficiles. Parmi ces réalisations, le siège de la khilafa et le projet de l'université. A côté d' infrastructures telles que l'hôpital Matlaboul Fawzaîni, des marchés, des routes goudronnées, etc. Cela leur a assuré une indépendance parfaite et une liberté totale devant toute pression venant de l'intérieur ou de l'extérieur.

 

{fcomment}

Conférence de Serigne Saliou Sow 2015 Journée Sante yalla sante serigne Touba 2015 Thiant Annuel Daara Mafaatihul Bichri des Etudiants et Ex-Etudiants mourides de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

 

 

{fcomment}

L’université des Khassaides de Bakhdad dans toute ses composantes (Hommes, Femmes et enfants) a organisé ce dimanche 26 avril 2015 soit le 7 Rajab 1436 AH une grande Ziarra au prés de son excellence Serigne Khadim Lo. L’édition 2015 restera a jamais une vitrine des archives du mouridisme. Elle a réunie comme a l’accoutumée de nombreux fideles musulmans venu de toutes contrées. Toutes les sections et cellules nationales ont répondu à l’appel de cette entité phare.

La cérémonie s’est rythmée par d’émouvants récitals de Khassaides et de Coran. Les kourels se sont succédé, avec en leur sein d’éminents chanteurs a l’image de Serigne Magueye Mbengue, Serigne Khadim Kebe et Serigne Mame Mor Sougou. Avant l’arrivée du guide de la jeunesse, une projection du discours tenu à Massalikoul Jinan a capté l’attention de toute l’assistance qui occupait l’esplanade vu la grandeur de l’événement. Dans ce discours, le vénérable est revenu sur l’importance que Cheikhoul Khadim portait aux Khassaides et l’attachement de ce dernier a ses écrits.

Serigne Baye Dame Mbaye, porte parole de l’université des Khassaides de Bakhdad a délivré un message très émouvant ponctué par d’intenses moments d’émotion. Il a mis l’accent sur les marques de satisfaction délivrées par l’université a l’endroit de Serigne Khadim Lô pour ses actions qui a-t-il dit s’inscrivent dans la constance. Le président de l’UKB, Serigne Birane Ngom a par la suite remis leur Adiyah au venerable et renouvelé tout son engagement à se consacrer au service exclusif de Borom Ndam.

Une panoplie de témoignage s’est en suivi avant que l’honorable ne gratifie encore une fois aux disciples d’un discours majestueux, rappelant les préceptes de la prière et aussi l’attachement du mouride aux panégyriques de Cheikhoul Khadim. La cérémonie s’est clôturée par un Ziar, source de recueillement de prières.

Momar Talla Kane

Khadimrassoul.net

 

{fcomment}

Annonce première édition de la Grande Compétition Kourel de l'année organisée par Lamp Fall Télévision pour désigne le meilleur Kourel de prestation de Khassaides chaque année.

 

{fcomment}

La bonne conduite occupe une place très importante au sein de la Mouridiya à tel point que la bonne conduite en est l'un des signes distinctifs en tous lieux. Les signes de bonne conduite et de respect que le mouride manifeste à l'endroit de son guide religieux et des personnes plus âgées que lui ainsi que le respect mutuel avec ses confrères sont devenus une tradition bien ancrée de génération en génération.

Il y a parmi les facteurs qui expliquent cette place de la bonne conduite, au sein de cette confrérie le fait que son fondateur a spécialement écrit un livre sur les règles de bonne conduite pour répondre au désir de certains disciples mourides qui lui avaient demandé de leur écrire un poème sur les fondements et les règles mères de bonne conduite. Et il a intitulé ce livre « Nahj qadâ al- hâj fî mâ min-al aadabi ilayhi-l murîd yahtâj». Ce livre est unique en son genre et mérite, à mon avis, d'être inclus dans les programmes scolaires destinés à l'éducation de nos enfants pour qu'ils puissent associer le savoir utile et la bonne conduite bien agrée.

Le Cheikh dit :

L'abondance du savoir sans bonne conduite

mène à la nuisance et à la fatique

Le Cheikh a expliqué dans le préambule de ce livre le motif qui l'a poussé à l'écrire, ainsi que la haute place de la bonne conduite au sein de la Mouridiya. Voici ces propos :

Me voici aujourd'hui en train de répondre

au désir de certains disciples qui retournent vers Dieu

 

 

Me demandant d'écrire un poème sur la bonne conduite

pour qu'ils puissent avoir une bonne conduite, ce qui est obligatoire

 

Car tout personne qui s'efforce dans

la religion sans la bonne conduite

sera privé de la réussite et de tous les autres profits

 

Et elle est, dans les deux demeures, le meilleur trésor

et le meilleur motif de fierté d'un homme digne

 

Car c'est elle qui illumine les coeurs

de même qu'elle mène au Paradis

 

Elle suscite l'éloge des voisins

de même qu'elle éloigne de l'enfer

 

Dans son livre «Masâlik-al-jinân», le Cheikh confirme l'importance et la nécessité de la bonne conduite pour celui qui veut accéder à Dieu en disant:

Sache que Dieu nous dote dans les deux demeures

de la lumière de par sa faveur

 

Que ce qui enjolive le mieux un jeune homme

c'est ne pas se séparer de la bonne conduite là où il puisse se trouver

 

Car c'est elle qui mène au tout Miséricordieux

de même, c'est elle qui mène au Paradis

 

Ainsi qui cherche par une voie autre que la bonne conduite à

accéder à Dieu n'est qu'un sot et point un noble

 

{fcomment}

L'islam comme solution géopolitique: Conférence de Serigne Afé Niang Gaston Berger 2015. 

 

L'islam comme solution géopolitique: Conférence de Serigne Afé Niang Gaston Berger 2015. 

 

{

 

{fcomment}

Témoignage sur Serigne Mourtada par Serigne Sam Mbaye. Témoignage sur Serigne Mourtada par Serigne Sam Mbaye

Témoignage sur Serigne Mourtada par Serigne Sam Mbaye

Témoignage sur Serigne Mourtada par Serigne Sam Mbaye

 

 

{fcomment}

Temps forts journée Sante Yalla Sante Serigne Touba DMB UGB.  Temps forts journée Sante Yalla Sante Serigne Touba DMB UGB.

 

Temps forts journée Sante Yalla Sante Serigne Touba DMB UGB.

 

{fcomment}

Page 148 sur 188

Téléchargez l'application Toubamajalis

Facebook

(SERVICE COMMERCIAL ) Email : toubamajalis@gmail.com | webtawfeh@gmail.com

 

(REDACTION TOUBAMAJALIS) Email : sennegueye@gmail.com tel.

Chargé de communication : +221 77 539 55 17

Aller au haut