Magal Prokhane 2015: puits de Sokhna diarra Porokhane 2015 

Magal Prokhane 2015: puits de Sokhna diarra Porokhane 2015 

Magal Prokhane 2015: puits de Sokhna diarra Porokhane 2015  

 

 

 

{fcomment}

[Archive] Ziar Bou Daaw Yaram de HT chez Serigne Saliou Mbacke

[Archive] Ziar Bou Daaw Yaram de HT chez Serigne Saliou Mbacke

[Archive] Ziar Bou Daaw Yaram de HT chez Serigne Saliou Mbacke

 

{fcomment}

Serigne Mbacké Bousso est l’un des premiers disciples de Cheikh Ahmadou Bamba. Il était très attaché à ce dernier. Au point qu’il l’accompagnait partout pour expérimenter les enseignements soufis. Ils se livraient ensemble à la retraite spirituelle, s’adonnaient à des exercices de mortification et de privation pour polir leurs âmes et éliminer les obstacles charnels à l’élévation spirituelle...

Après l’avènement du mouridisme, Serigne Cheikh Mbacké Bousso joua le double rôle de chargé de l’enseignement supérieur et de la diplomatie. Le premier rôle était pour lui un héritage filial et une obligation religieuse fondamentale. Quant au second, il s’y livrait par souci d’éviter l’aggravation des malentendus entre son cousin et maître et l’administration coloniale. Il employait ses dons incontestables d’écrivain à rédiger des réponses très diplomatiques aux correspondances des autorités coloniales adressées à Cheikh Ahmadou Bamba.

Serigne Mbacké Bousso était le meilleur connaisseur de l’histoire du mouridisme. Il a assisté à la naissance de cette confrérie et a vécu son développement jusqu’au rappel à Dieu de son fondateur, Cheikh Ahmadou Bamba, en 1927. Il a ensuite été au cœur de la gestion des problèmes survenus dans la communauté mouride entre 1927 et 1935. Il a pesé de tout son poids pour dissiper les malentendus.

C’est que Serigne Mbacké Bousso jouissait de l’estime et de la confiance de tous, pour son érudition, sa piété, son statut social et ses solides connaissances.

Cousin et ami de Cheikh Ahmadou Bamba

Serigne Mbacké Bousso a vu le jour en 1862, selon certains et 1864, selon d’autres, à Mboussobé dans le Djolof. Il a fait ses études auprès de son père, Mouhamadou Bousso, frère de Mame Diarra Bousso (mère de Serigne Touba). Ensuite, il est confié à son homonyme, l’oncle maternel de son père, Tafsir Mbacké Ndoumbé, qui assure une grande partie de la formation religieuse de Serigne Mbacké Bousso. Il acquiert des connaissances solides et devient un érudit incontestable. Il suivra ensuite des cours de théologie, de grammaire et de soufisme auprès de son cousin et ami, Cheikh Ahmad Bamba et mène des études en droit islamique et en grammaire auprès du célèbre professeur Samba Toucouleur Kâ.

Les années passent et il finit par renter à Mbacké Baol où vivait sa famille. Il devient ainsi le bras droit de son père, qu’il aide dans la formation des talibés et la consultance coranique (fatwa)…

Plus tard, plusieurs événements malheureux se succèdent et l’éprouvent durement. Il perd son père, subit l’exil de son cousin et ami, Cheikh Ahmad Bamba et est victime d’un incendie qui ravage ses livres en 1895. Il décide alors de rejoindre un chérif Sénégalo-Marocain nommé Nasir, installé à Tivaouane. Serigne Mbacké devient très vite son plus proche collaborateur. Il l’aide dans l’enseignement et la consultance religieuse, jusqu’à sa mort en 1901.

En 1902, Cheikh Ahmadou Bamba revient d’exil. Il fait appeler Serigne Mbacké Boussou, qui s’installe dans les environs de Touba dans un village baptisé Al Azhar. Il y passe 20 ans, avant de créer un autre village à 5 kilomètres au nord de Touba qu’il baptise Guédé, du nom du village d’origine des Mboussobé au Fouta. En 1928, en compagnie d’une délégation de personnalités mourides comprenant Serigne Fallilou Mbacké, 2e Khalife de Bamba, Mame Cheikh Anta Mbacké, Serigne Tacko Mbacké, etc., il effectue le pèlerinage à La Mecque. Il a rejoint son Seigneur en 1945.

{fcomment}

Touba vers Poroxane: Comment les pélerins préparent le Magal

Touba vers Poroxane: Comment les pélerins préparent le Magal

 

{fcomment}

Porokhane 2015: les premières impressions!

Porokhane 2015: les premières impressions!

Porokhane 2015: les premières impressions!

 

{fcomment}

Entretien avec les pélerins de Porokhane

Entretien avec les pélerins de Porokhane

Entretien avec les pélerins de Porokhane

 

{fcomment}

Page 280 sur 340

Téléchargez l'application Toubamajalis

Facebook

(SERVICE COMMERCIAL ) Email : toubamajalis@gmail.com | webtawfeh@gmail.com

 

(REDACTION TOUBAMAJALIS) Email : sennegueye@gmail.com tel.

Chargé de communication : +221 77 539 55 17

Aller au haut