in

27 décembre 2007/27 décembre 2017: Ce que Cheikh Ibra avait dit sur Serigne Saliou Mbacké

 » Yâ ayuhal lazina âmanô wa hamilu s sâlihâti  » Ô vous, croyants véridiques, constants dans la vertu, prenez grand soin de bien choisir les noms que vous donnez à vos enfants. Cela peut être d’une grande importance pour leur destin. Nous tenons de Ghazali que le fait de donner le nom d’un saint qui a rencontré l’agrément de Dieu à son enfant est un moyen de faire rejaillir sur lui l’aura de l’homonyme et de lui faire acquérir certaines des qualités qui l’ont distingué aux yeux de Dieu. Cheikh Ahmadou BAMBA a donc eu la  » main heureuse  » en donnant à ce fils, né en 1915 à Diourbel et qui allait devenir le cinquième Khalife de sa communauté, le nom de Saliou. Nom prédestiné s’il en est, Saliou qui signifie la Vertu colle admirablement bien à notre héros.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quand Serigne Sam Mbaye nous alertait sur les dangers de la télévision sur les enfants

Khoutba de Serigne Ahmadou Rafahi Mbacké du vendredi 22 décembre 2017