in

Ahmadou, je suis satisfait de toi !

Une fois, Serigne Touba a dit ceci : hier, j’ai participé à une assemblée avec d’autres auprès de Mon Créateur. Pendante cette assemblée, nous étions tous silencieux. Savez-vous où cette assemblée se tenait ? Aux autres de répondre : non ! Serigne Touba dit : البيت المعمو ر . C’est ainsi qu’il leur demanda encore ceci : savez-vous s’Il est là-bas comment Il s’appelle ? Aux autres de répondre : nous aimerions bien le savoir. Alors, il dit : je ne retourne jamais la question de quiconque fait l’effort de venir vers moi.

Ainsi, il dit : lorsque je suis arrivé dans cette assemblée, j’ai trouvé là-bas tous les saints seigneuriaux. Tout un chacun présentait ses doléances. Dieu a satisfait toutes les demandes au point que personne n’avait plus rien à lui présenter. Quant à moi, je n’ai rien présenté. C’est ainsi qu’Il demanda : et toi que veux-tu ? Je réponds : لا ا له ا لا الله. Qu’aucun roi n’existe si ce n’est Toi. Et qu’aussi, que personne ne puisse atteindre la dimension de محمد ر سو ل الله auprès de Toi. Alors, Il me dit : nous partageons le même voeux. Je peux te dire que J’ai demeuré sur ce que tu viens de dire avant toute création. J’y demeurerai avec la création et J’y resterai quand la création disparaîtra. Viens , Je vais te dire qui suis-je ! ليس كمثلى شى ء ( Il ne ressemble à quoi que ce soit) C’est ainsi qu’Il commence à se magnifier jusqu’à que tout ce qui se trouvait là-bas s’est fondu. Alors, Il ne restait que Lui et moi. Ainsi, Il me demande : sais-tu la dimension de محمد ر سو ل الله auprès de Moi ? C’est ainsi qu’Il a commencé à faire les éloges du Prophète au point que tout a commencé à se manifester et revenir à son état initial. Alors, Il me dit : et toi, viens , je t’offre Mon Essence sublime.

C’est ainsi qu’Il a commencé à me combler de faveurs lesquelles je ne vous dirai que deux parmi elles. Il m’a accordé des faveurs au point de me dire : au jour du jugement dernier, si tu Me demandes de pardonner tous ceux qui n’ont pas observer Mes recommandations à l’exemple de satan ou du pharaon, Je le ferai tout en disant Ahmadou, Je suis satisfait de toi. Aussi, au jour du jugement dernier, si tu Me demandes de diriger vers l’enfer tout ce que que J’ai créé ou bien que J’efface le paradis, Je le ferai sans pour autant te faire subir ce que j’ai fait subi à Muusa. Ce dernier m’avait présenté sa requête, alors J’en ai donnée une suite favorable. C’est pour cette raison qu’il a donné un coup de bâton à la mer pour se frayer un chemin. C’est ainsi qu’il a emprunté celui-ci pour aller vers l’autre rive. Mais lorsque le pharaon a emprunté le même chemin, Muusa a retiré le bâton noyant le pharaon. Et pourtant, le pharaon n’était qu’un de mes serviteurs égarés. C’est pourquoi, Je l’ai sermonné. Quant à toi, si tu Me demandes de diriger tous ceux qui M’ont adoré vers l’enfer tout en effaçant le paradis, alors Je le ferai tout en disant : Ahmadou , Je suis satisfait de toi !

( L’arbre Touba, Serigne Aladji Mbacke , transcription M.Moustapha Diop )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

La leçon de Serigne Touba

Anecdote Serigne Touba : Serigne Darou Assane Ndiaye !