in

Anecdote sur Serigne Touba : Le mil

Serigne Touba a dit : Ce qui m’a poussé à abandonner le mil c’est juste pendant que j’étais au Gabon, (Mame) Ibrahima Fall m’avait envoyé du suusal sucré ( couscous cuit à la vapeur) ainsi que d’autres choses afin que je m’en serve comme nourriture. Lorsque j’avais goûté le suusal, il avait la saveur du son de mil, alors je ne m’en suis plus servi. Après cela, on m’a même interdit définitivement le mil.

Par la suite, cette interdiction m’avait inquiété, car je ne savais pas son origine, alors qu’il m’était licite de le consommer. C’est ainsi qu’on m’a informé que si je m’en serve, cela obstruera la relation avec mon maître que je serve. Alors, j’ai pris la décision de l’inclure dans les choses que j’avais renoncées. C’est ainsi que l’on m’a dit : si tu le fais , aucun être humain n’en tirera profit à partir de ce moment. C’est pour cette raison que je ne l’ai pas inclu dans les choses que j’avais définitivement abandonnées.

( La réception du Maître Absolu, Serigne Aladji Mbacke, traduction M.Moustapha Diop)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Serigne Mouhamadoul Amine Bara Mbacké

Kaolack : L’ancien rond point Pasoir baptisé Serigne Mountakha Mbacké