in

Anecdote sur Serigne Touba : Leçon de sagesse !

Que la paix soit sur le Prophète ainsi que sur famille et compagnons. Ce conseil est intitulé : L’épreuve et le pardon envers Celui qui répond favorablement à tout demandeur.

Dirige toi vers les paradis de Dieu par le biais de Ses recommandation et en t’éloignant de Ses interdits, alors tu seras solide. Repentis toi tous les péchés et fuis la transgression et celui qui transgresse. Sache que les lieux du repentir sont : le coeur, la langue et le corps. Si tu arrives à les purifier, tu auras des faveurs sublimes. D’abord regrettes dans ton coeur en te dirigeant vers Dieu , multipliant la formule : je demande pardon à Dieu tout en faisant abandonner ton corps toute forme de transgression. C’est cette forme de repentir qui efface les péchés. Après cela, tu feras résider chacun d’entre eux dans son pays naturel tout en lui fournissant sa nourriture quotidienne

1) L’unicité divine, c’est le pays naturel du coeur. Sa nourriture quotidienne est le souhait du bien.

2) Le pays naturel de la langue, c’est la mention du Nom de Dieu. Sa nourriture quotidienne est la bonne parole

3) Le pays naturel du corps, c’est l’action obligatoire et aimable. Sa nourriture quotidienne est le licite

Dieu m’a transmis ce conseil, Lui qui m’a gratifié le Coran. Dirige toi vers le paradis à travers de ce que je t’ai dit et tu seras vertueux auprès de Dieu. Sache que la sagesse ne loge jamais dans le coeur d’un associateur ou celui qui souhaite le mal. Sache aussi que rien ne peut sauver la langue si ce n’est la mention du Nom de Dieu et la bonne parole. S’agissant du corps, seule l’exécution des recommandations peut le sauver.

( L’inspiration du Bien-Aime, Serigne Aladji Mbacke, traduction M.Moustapha Diop )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Sur Ndiguel du khalife, les Baye-Fall détruisent le stade de Mbacké

Le chemin de la félicité et du pardon en réponse à notre parent Mohamed Diop