in

Ce que dit Serigne Touba sur ses khassaides

” Je vous confie trois choses : mes écrits, mes enfants et ma mosquée (Touba). Il ne fait aucun doute que mes écrits sont le meilleur choix pour vous, car ils ne connaissent ni la colère ni la bonne humeur, alors que mes enfants changent constamment d’état. Il leur arrive d’être en colère comme il leur arrive d’être de bonne humeur. L’état de colère peut laisser place à un état de bonne humeur. Et c’est très difficile pour quelqu’un de distinguer les deux moments chez eux. Or, mes écrits gardent toujours le même état. Et quiconque y adresse une demande nul doute qu’il l’aura. Ainsi, il dit : ça date مسآ لك الجنآن (Les itinéraires du Paradis)? Aux autres de répondre : oui ! C’est ainsi qu’il leur dit : quiconque y adresse une demande, je suis convaincu qu’il l’aura. “

(L’arbre de Touba, Serigne Aladji Mbacke, transcription M.Moustapha Diop)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Etats-Unis : Tidianes et mourides partagent le Ndogou

Direct QG : Serigne Gana Messerre est arrivé