in

Cheikh Ahmadou Bamba ou l’apologie du Savoir.

Tous ceux qui se sont rapprochés de l’homme ont voulu éternellement demeurer avec lui. Tous ceux qui ont vécu avec lui, ont eu sa nostalgie suite à sa disparition et ce, pour le restant de leur vie. Jamais un mortel n’a côtoyé une personnalité aussi élégante, sublime, propre que l’auguste Saint homme de Diourbel. Serigne Touba n’était ni court ni élancé de trop, il était de taille moyenne au teint brillant, éclairé.

De sa figure ronde, jaillissait une lumière éclatante éblouissant tous yeux qui s’y fixent. Il incarnait la beauté humaine la plus achevée. Sa pureté du cœur reflétait tout ce qui était de son extérieur. Sa chevelure mauresque se cachait derrière son turban si blanchâtre. Il avait une dentition extrêmement superbe avec un diastème qui rendait son sourire exceptionnel. Sa douce voix vibrante résonnait dans tous les horizons. Son auditoire n’aimait point que ses prêches s’achèvent grâce à sa voix suave et sa sagesse qui perçait les cœurs. Ses rentrées et sorties s’annonçaient par l’odeur indescriptible de son parfum qui jaillissait à distance.

Le Cheikh marchait sans recul ni détour et plus rapide que tous. Il ne fixait pas son regard continuellement grâce à sa pudeur. Son physique ne souffrait ni d’insuffisance ni d’excès. Il était la plus parfaite des créatures de par son physique et son moral. Sa vestimentation était des plus propre et pour la plupart blanchâtre, laquelle il changeait lors de chaque prière pour se conformer à ce verset : “Oh vous fils d’Adam, portez vos parures dans chaque mosquée.” La personne de ce Cheikh définit le terme élégance dans tous ses paramètres. Aucune entreprise de sa description ne saurait tarir cette magnificence.

Par Cheikh Ahmadou Sour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Touba : Cheikh Sidy Habib Hibrahima Niasse reçu par le khalife Général des mourides

Cheikh Ahmadou Bamba, quel splendide être.