in

Cheikh Ahmadou Bamba, Un saint aux multiples prodiges.

Le miracle chez un prophète se nomme “Muhjiza” dans le jargon de la théologie. Quand il s’agit d’un saint, on dit “Karama”. Donc, le mot varie dans sa nomenclature en fonction de l’acteur. Dans tous les cas, il ne s’agit que du pouvoir à commettre des actes irrationnels que le seigneur octroie à ses proches afin de prouver l’authenticité de leur mission. À la place de son mot justificatif, Dieu dote ses prophètes et saints d’un pouvoir surnaturel qui les différencie du reste des humains pour qu’ils reconnaissent leur relation exceptionnelle avec le Seigneur. Les savants disent que le véritable miracle en tout moment consiste à se conformer éternellement aux préceptes divins: Le “Istiqamah” ou la rectitude. “La rectitude constitue le sommet des prodiges informent les savants”. rapporte Cheikh Ahmadou Bamba dans Massalikul Jinaan.

D’énormes prodiges, Cheikh Ahmadou Bamba en a maintes fois exécuté. Et cela a été un sujet dans divers ouvrages aussi bien chez les savants mauritaniens que sénégalais. En guise d’exemple, nous pouvons citer Les miracles de Cheikh Ahmadou Bamba du savant mauritanien Ahmed ibn Muhammad Misq ou Les prodiges de Cheikh Ahmadou Bamba de l’illustre Cheikh Abdoulaye Dièye entre autres. En effet, le Saint homme était extraordinaire et détenait une lumière divine démesurée, laquelle lui permettait de réaliser des choses très ésotériques. Il parvenait facilement à savoir le contenu des esprits et répondait sans doute à ses interlocuteurs sur leurs idées qu’ils avaient à l’esprit sans en discuter avec personne.

Dans un noir de la nuit avec son obscurité en pleine pluie d’hivernage, Serigne Mouhamadou Lamine Diop se souvenait de la tombe, ses supplices et les séries de questions des anges étranges. Dans sa solitude, aussitôt lui parvienne, émanant du Cheikh un poème intitulé “Min Lawhi Mahfuz” fraîchement écrit. “Tenez ceci, le Cheik a dit que voici votre réponse aux anges de la tombe” lui dit l’envoyé. Il en est de ses plus mystérieux prodiges, sa prière aux larges de l’océan Atlantique sans que sa vie n’y restait. Dans sa résidence, des témoins au sein de sa cour disent que quand ils avaient un besoin auprès de lui sans trouver un moyen de le lui faire parvenir, ils en parlèrent aux ustensiles dont il usait mais la réponse ne tardait guère à leur parvenir. Un jour, il avait ordonné aux disciples de redresser sa mosquée en baraque en direction du Qibla. Dès qu’il leur expliqua le projet avec son geste, la mosquée se redressa elle-même suivant son geste. Parmi les mystères des mystiques, Cheikh Ahmadou Bamba bat un record du fait de sa sainteté sans pareille.

Cheikh Ahmadou Sour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Serigne Touba, symbole de la rectitude.

DAHOMEY…