in

L’ Appel de Serigne Sam Mbaye à préserver le Saint Coran

Vous qui êtes des jeunes et qui bénéficiez de l’expérience de Serigne Mountaqâ et de Serigne Salih qui ont accepté de vous mettre sur la bonne voie, la voie tracée par le coran et que le Prophète (P.S.L.) a montrée aux créatures. Vous savez que le coran est très puissant, s’il nous quitte ce sera la fin du monde. Vous savez que le Prophète (P.S.L.) avait dit que l’on viendra prendre le coran de la poitrine des hommes. Cela ne veut pas dire qu’on amènera ceux qui connaissent le coran par coeur à l’oublier mais que tous ceux qui ont appris le coran par coeur mourront alors que les autres ne l’apprendront pas. Vous savez que cela a commencé et cela fait peur à beaucoup de personnes. C’est pourquoi ceux qui enseignent le coran qui sont les détenteurs du “Amànatul Làhi” (Le pacte que DIEU a signé avec les habitants de la terre), doivent donc se retouner pour se conformer à la marche du monde. Ils doivent se concerter et mener chemin ensemble.

Dans cet ordre d’idée, le séminaire qui vient de se tenir et auquel nous aimerions beaucoup participer est d’une importance capitale car vous savez qu’il y a des personnes qui se trouvent à des lieux très éloignés et qui ne songent qu’à supprimer le coran car ils savent qu’il est le socle sur lequel repose l’Islam. La mémorisation du coran est un “Fardu Kifàya”* qui ne peut se faire qu’au niveau des “daara”. Même si nous devons reconnaître que les écoles dites “écoles arabes” sont très utiles car elles enseignent la langue arabe et l’Islam en général, il n’en demeure pas moins évident que la mémorisation du coran ne peut se faire qu’à partir des écoles coraniques ou “daara”. Comment nos grands pères (et même nous mêmes) avaient fait pour mémoriser le coran ? Abandonner la maison familiale, affronter la faim, la soif, la fatigue, l’insomnie, les intempéries, l’insalubrité, la maladie…..Apprendre toutes la nuit, réciter à l’aube, mendier et travailler le jour. Vous savez que c’est cela qui peut permettre à l’individu de mémoriser le coran. Maintenant le monde a changé d’une façon telle que les hommes se moquent de ceux qui apprennent le coran à cause des peines qu’ils connaîssent, parce qu’ils ignorent les “hakh” du coran et l’apport que ces épreuves et ces peines apportent à ceux qui les endurent pour connaître le coran. Donc, les personnes en arrivant là par ignorance, et à cause des changements et des mutations que connaît le monde, d’une part et d’autre part, du déracinement des gens et de leur désorientation pour adopter une attitude qui n’aurait pas dû être la leur et que les enfants sont tous orientÈs vers les jeux qui constituent une fosse vers laquelle tous les jeunes se dirigent et rien ne les empêchera de tomber à l’intérieur. Mais s’ils savaient combien est profond le trou et comment est désagréable son odeur, ils refuseraient de suivre ceux qui les y poussent et les considéreraient comme des ennemis nets.

A partir de ce moment, ceux qui soutiennent qu’ils sont les défenseurs de la religion doivent se ceindre les reins. Ils doivent aller à la rencontre des ces enfants-là pour les empêcher de tomber dans le trou. Quiconque grandit dans les jeux et sans chercher un viatique pour l’autre monde regrettera cela quand il sera grand. C’est celui-là qui connaîtra une vie malheureuse, vilaine et sans profit et ceux qui l’ont orienté dans cette voie ne seront plus là pour constater qu’ils l’ont sacrifié. Donc, ceux qui enseignent le coran doivent se retrouver de temps en temps pour discuter et mettre sur place une stratégie à suivre pour contre-carrer l’action des détracteurs de l’Islam. Ils doivent également préparer leurs disciples pour les doter d’armes qui leur permettent de pouvoir résister et ne seront pas déviés ou influencés. Ce qui peut leur permettre cela c’est de leur faire connaître le coran, sa mission, ses recommandations et ses interdits et comment doit se comporter celui qui a appris le coran. Comment doit être le comportement du musulman en général. Il te fait comprendre la foi du mouride et te fait savoir aussi que ce que tu possèdes est meilleur que tout ce que les autres détiennent et te le montre pour te tromper. Tu dois être sûr que ce que tu possèdes est ce qu’il y a de meilleur ici et à l’au-de-là et celui qui ne l’a pas t’enviera demain et regrettera ses actes qu’il avait réalisés, celui-là saura avant de mourir qu’il était dans une grande catastrophe. Toi qui as obtenu cela par la grâce de DIEU, si tu le négliges ou sit tu l’ignores, tu seras comparable à celui qui a échangé son or ou son diamant contre du cuivre.

 

{fcomment}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

139e Appel du Mahdi : Seydina El Hadji Abdoulahi Thiaw Lahi, portrait grandeur nature

Sénégal : Le poste de premier ministre supprimé