in

La lecon de solidarité de Serigne Mountakha Mbacké

Que la paix sur vous !

Après avoir salué mes chers parents et condisciples, j’aimerais les inviter à un recueillement auprès d’Allah afin de Lui témoigner toute notre gratitude. Car Il nous a accordé Serigne Touba. Ce dernier est une faveur qui nous vient de Lui. Mais ce n’est nullement que nous l’avons mérité ou que nous avons fait usage de notre force ou de nos moyens pour le mériter. Rien ne peut nous procurer Serigne Touba si ce n’est la Mansuétude d’Allah. Vu sa dimension et sa grandeur, nous ne le méritons pas. C’est pour cette raison que nous ne devons jamais cesser de dire : Louange à Allah ! Toi qui nous a gratifié cette faveur qu’est Serigne Touba. C’est en cela que j’aimerai que nous restions actifs tout en reconnaissant la dimension de ce que nous possédons et celui que nous possédons. Chaque communauté voudrait avoir Serigne Touba comme guide, mais c’est à nous qu’Allah a gratifié une telle faveur. Alors ne nous lassons pas de rendre grâce à Allah.

Passé ce fait , nous ne devons jamais cesser de montrer toute notre satisfaction aux héritiers et continuateurs de l’œuvre de Serigne Touba. Car ils ont porté dignement son héritage dans la plus belle des manières. De Serigne Mouhammadou Moustapha Mbacké à l’actuel khalife Serigne Mountakha Mbacké. Chacun d’entre eux a fait preuve d’héroïsme dans la conduite et l’évolution de l’œuvre de Serigne Touba. Durant leur khalifat, chacun d’entre eux a réalisé des choses impressionnantes au point que les gens ont toujours dit : celui-là est indépassable ! A travers les actions qu’ils ont eues à réaliser, chacun d’entre eux incarnait une grandeur qui défiait à même le temps. Chacun d’entre eux pouvait être considéré comme le seul pilier dans l’œuvre de Serigne Touba. Mais comprenons que l’œuvre de Serigne Touba est un projet dont chaque khalife doit faire évoluer pour le triomphe de ce dernier.

S’agissant de Serigne Mountakha Mbacké, il ne s’inscrit que sur les pas de ses prédécesseurs aussi bien dans les actes qu’il pose que dans les discours qu’il tienne. À chaque fois qu’il parle ou tienne un discours, il ne fait que s’inscrire dans la logique de ses prédécesseurs.

Nous savons que l’être humain est têtu, pressé et très faible. Car Allah a dit : « Allah veut nous alléger, car l’homme a été créé faible » ( S4V28) . Il a dit aussi « Rappelle, car le rappel profite aux croyants » ( S51V55). En cela, si un fait défraie l’actualité ou secoue le pays, il est du devoir de l’autorité de se lever afin d’exhorter et de rappeler les gens sur la conduite à tenir devant celui-ci. Parfois , il peut arriver que le fait soit une faveur ou une grâce qui suscite de la satisfaction. Alors, cette même autorité ne peut que témoigner sa gratitude envers Allah et demander aux autres d’en faire de même. C’est dans cette logique que s’inscrit toute la démarche de Serigne Mountakha Mbacké. Chaque contexte ou chaque fait avec la posture qu’elle réclame. Si nous regardons bien, à chaque fois que le contexte est difficile parce qu’il arrive qu’il soit difficile, il nous ramène vers Allah afin que nous puissions bénéficier de Son assistance. C’est vrai que ce n’est pas une dimension à la portée de tout le monde, mais essayons d’imiter sa démarche. Car cela ne fera que nous rapporter des bienfaits.

Serigne Mountakha Mbacké n’est pas un homme qui fait usage de moyens ou de stratégies afin de se protéger contre d’éventuelles épreuves. Sa seule posture est tout ce qui lui arrive ne provient que d’Allah. Tous ceux qui l’ont côtoyé connaissent cette façon d’agir. Il laisse tout entre les mains d’Allah. Il n’agit que pour la Face d’Allah. C’est ainsi qu’Allah l’a façonné. Son attitude est celle d’un serviteur qui vit sa servitude vis-à-vis d’Allah sachant qu’Il est à l’origine de toute chose et que rien ne peut se produire sans Son Décret. A travers les événements, on peut même y lire cette conception qu’il se fait des choses. C’est pour cette raison, quand les gens sont inquiets, angoissés, il reste serein et remet tout à Allah. Ainsi, celui qui ne connait pas peut penser qu’il n’accorde pas une grande importance aux causes. Pourtant c’est tout le contraire. Mais pour lui, tout ce qui nous arrive ne provient que d’Allah. C’est ainsi qu’il ne fait que L’implorer et implorer Sa Miséricorde, Sa Clémence. C’est cette posture qu’il recommande aux gens.

Au-delà qu’il s’en remette à Allah, il distribue de l’aide aux plus démunis, assiste les plus précaires. C’est à ce titre qu’il recommande aux gens de lire le Coran. Ce sont des choses qu’il fait quotidiennement et recommande aux gens d’en faire de même. Il ne veut pas que les gens soient au courant de ce qu’il fait de bien. Il est un homme très discret. Il ne veut pas que les gens divulguent ce qu’il fait en termes d’assistance, d’aide auprès des plus démunis. Mais si certains les divulguent c’est juste une manière de remercier Allah et de le remercier.

Pendant la pandémie, il a d’abord commencé par la prise en charge des populations de Touba et et celles qui se trouvent dans les localités périphériques. Par la suite, il a accordé beaucoup d’aides aux maitres coraniques, aux chanteurs de qacida durement frappés par le confinement. Il en a fait de même envers les mosquées, les imam et les muezzins. Et pas plus tard qu’avant-hier, il en a fait de même envers les sinistrés du marche Ocass. Mais d’abord il a commencé par tout remettre à Allah. Ce qui est naturellement sa posture habituelle.

Au-delà qu’il s’en remet à Allah, Le Tout Puissant, il a donné 100 millions de francs cfa aux sinistrés dans le but de les soutenir et les encourager à ne pas baisser les bras. C’est vrai que c’est une petite somme à son niveau, mais c’est un acte fort et plein de sens envers nous. En réalité, nous devons savoir que l’acte de Serigne Mountaqa Mbacké à travers les 100 millions n’est rien d’autre qu’une recommandation à la solidarité. C’est la seule lecture qu’on peut en faire. Nous devons être solidaires entre nous. Que les riches parmi nous assistent les plus démunis. Que ceux qui ont des moyens prennent en charge ceux qui n’ont pas de moyens parmi nous. Ceux qui ont des boutiques doivent épauler ceux qui ont des tables afin qu’ils puissent ouvrir des boutiques. Ceux qui ont des magasins doivent aussi assister ceux qui ont des boutiques afin qu’ils puissent à leur tour ouvrir des magasins. C’est ainsi que nous lutterons contre le chômage et la pauvreté dans le pays. Donc l’acte de Serigne Mountaqa Mbacké n’est rien d’autre que la recommandation suivante : restez solidaires et ne soyez pas désunis !

Serigne Abdou Samad Mbacké

Source : https://jikapost.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Incendie Marché Ocass : Serigne Mountakha décaisse 100 millions de FCFA

Serigne Touba a résolu le problème de Développement du troisième ou Tiers monde