in

La marche vers DIEU

Lorsque j’ai eu la volonté de me diriger vers la porte de Dieu, j’ai emprunté le Sirâtal Mustaqim ( le chemin de la rectitude ) dans toute sa rigueur. En y cheminant, je n’ai suivi que les pas des deux grands maitres que sont Sheikh Abdu Xadr Jaylani et Sheikh Ahmad Tijaan. Quand je suis arrivé à leur niveau, ils m’ont dit : tu es brave et courageux , mais là où nous allons, c’est impossible d’y accéder. Arrête-toi ici et l’on te donnera une partie de nos grâces. Je leur répondis : vous avez dit la vérité, mais je voudrai que vous me mettiez en relation avec celui qui vous a donné ces grâces. C’est ainsi qu’ils me répondirent : si nous te disons de t’arrêter là, c’est parce qu’il existe trois groupes qui s’étalent le long du trajet et ils sont composés par des créatures aussi puissantes que redoutables et impressionnantes d’un groupe à l’autre. Puis Dieu leur a donné l’ordre de bloquer toute créature qui essayera de passer à travers. C’est très difficile d’y parvenir. Comprends donc ce que nous te disons.

1) S’agissant du premier groupe, Dieu leur a donné l’ordre de retenir toute créature qui essaiera de franchir la frontière de la zone où ils se situent. De plus, Il leur a doté de la puissance, de la force et des munitions qu’il est quasi impossible de les surpasser. 2) Quant au deuxieme groupe, si tu arrives à leur territoire, la premiere chose que ses membres te diront , c’est celle-ci : tu as réussi à dépasser le premier groupe, mais sache que tout ce que ce groupe possede en termes de puissance, de force et d’armes , nous en possédons le double. Il s’y ajoute que nous avons reçu l’ordre de ne laisser aucune créature nous passer par dessus ou ailleurs. Ici, c’est une limite infrachissable !

3) Et enfin le troisieme groupe, si tu arrives dans leur territoire, ses membres ne te tiendront que ce discours : quoi que tu puisses deployer comme force ou courage tu ne nous dépasseras , car tout ce que le groupe precedent detienne en termes de puissance, de force ou d’armes, nous en possédons le triple. Et nous avons reçu qu’un seul mot d’ordre : bloquer toute créature qui essaiera de franchir notre frontière ! Ainsi, ils ont essayé de me convaincre de rester , mais j’ai continué mon chemin jusqu’à atteindre le premier groupe qu’ils me parlaient.

a) C’est ainsi que ses membres m’ont dit : c’est vrai que tu as fait un long trajet , mais nous ne te laisseront pas passer , car nous avons reçu l’ordre de bloquer ici les créatures. Et il s’y ajoute qu’on nous a donné aussi bien la force , la puissance et l’armement nécessaire afin de faire respecter ce mot d’ordre. Mais ils ne sont pas au courant que Celui qui les a doté cette force et l’armement , Il m’en a donné autant tout en me disant que personne ne te retienne. Mais j’ai prefere garder tout cela et de faire la bonne conduite mon arme, ma force et mon argumentaire. Je me suis lancé dans cette logique avec eux au point qu’ils ont fini par me dire qu’ils ne peuvent pas me retenir tout en tenant à me dire qu’ils ne savent pas comment ferai-je avec le deuxieme groupe qui se trouve encore loin d’eux !

b) Ainsi, j’ai continué mon chemin jusqu’à atteindre le deuxieme groupe dont ils me parlaient. Lorsque j’ai vu les membres de ce groupe, ces derniers m’ont dit ceci : nous ignorons comment tu as fait pour arriver ici, mais sache que tu as atteint la limite, car nous détenons aussi bien la force, la puissance et l’armement necesaire pour te stopper. Il s’y ajoute aussi que nous avons reçu l’ordre de ne laisser aucune creature franchir cette limite. Mais, eux aussi, ils etaient pas au courant que Celui qui les a doté toute cette force et cette puissance , m’en a donné à la mesure de ce qu’exigent les risques du chemin, mais j’ai choisi de n’utiliser que la bonne conduite comme arme. C’est ainsi que je me suis mis à traiter avec eux dans les regles de la bonne conduite en m’exprimant par celle-ci au point qu’ils m’ont dit : nous ne savons quoi faire avec toi ! Tu peux passer, mais nous ne savons pas comment feras-tu avec le groupe qui se situe plus loin sur le chemin ?

c) Alors, j’ai continué mon chemin jusqu’à atteindre le troisieme groupe. Alors, les membres de ce groupe m’ont dit : franchement tu es brave avec tout ce tu as enduré pour venir ici. Chapeau à toi ! Aussi, sache que tu as atteint la limite. Et nous te disons encore que nous detenons le triple de ce que possedent les deux premiers groupes en termes de force , de puissance et de munitions. Il s’y ajoute que nous avons reçu l’ordre de barrer la route à toute creature qui essaiera de depasser là ou nous sommes. Et compte tenu de cet ordre , nous ne pouvons pas te laisser passer. Mais ils ne savent pas que Celui qui les a dote cette force, cette puissance , m’en a dote aussi tout en me disant que personne ne puisse te retenir.

C’est ainsi que je me suis confronte avec eux en faisant usage de la bonne conduite et dans les moindres details jusqu’à qu’ils me disent : en vérite , nous ne pouvons pas te stopper vu ton comportement ! C’est ainsi que j’ai continue mon chemin. Je me suis mis à marcher et à marcher encore jusqu’à que je sois épuisé. C’est de là-bas que j’ai aperçu une mer dont il est impossible de franchir par la marche ou par la nage , alors que celui que je cherche est dans l’autre rive. C’est à partir de là ou j’étais que j’ai établi une connexion avec lui par le Coran et chantant ses louanges jusqu’à lui dire ceci :

  • “Tu es le généreux,
  • je suis le serviteur
  • Je me consacre à toi
  • Pour tout le temps par les éloges”

Je n’ai pas arrêté de lui adresser ces paroles jusqu’à qu’il établisse sur la mer un pont en or afin que je puisse le rejoindre dans l’autre rive. Arrivé, il me dit : c’est ici que tous les hommes de Dieu veulent venir. Ce n’est pas facile d’y accéder, car toutes les faveurs et tresors s’y trouvent et je suis la seule personne habilitée à les distribuer. Quant à toi, dit moi ce que tu veux ? Je repondis : je ne veux rien du tout ! Ainsi, il insiste et me dit : que veux tu ? Alors, je lui dis : je voudrai que tu me désignes le chef-administrateur de l’islam dont tu es garant par le Décret Divin. Et quiconque décide de le détruire qu’il s’oppose d’abord à ma personne. Et le Prophète me répondit : c’est acté à partir d’aujourd’hui ! ”

( L’Arbre Touba, Serigne Aladji Mbacke , traduction M. Moustapha Diop)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Magal Touba 2020 : Toubamajalis recherche des rédacteurs webs bénévoles

Serigne touba et Merlin

Dans la terre de Mauritanie