in

La pédagogie des points (TOMB YI)

Au-delà de ses qualités humaines extraordinaires, de sa pédagogie éducative, Serigne Touba a beaucoup écrit dans tous les domaines qu’un musulman aura besoin afin d’adorer correctement Allâh. De la théologie ( tawhid) , de la jurisprudence ( fikh) et du soufisme ( tasawuf) . Au-delà qu’il ait écrit dans tous ces domaines, dans le domaine de l’enseignement et de l’éducation, il avait apporté une innovation majeure avec la pédagogie des points ( tomb) lesquels lui ont permis de développer schématiquement ces trois domaines ainsi que beaucoup d’autres choses.

La pédagogie des points ( tomb yi) était une forme d’éducation, d’enseignement, d’information et de transmission. Celle-ci occupait une place importante dans le cadre de sa pédagogie qu’il transmettait oralement et qu’il destinait aussi bien aux lettrés que ceux qui n’étaient pas doués dans la science. À cet égard, cette pédagogie reflétait et illustrait le style allusif ( ishâra) que les grands maîtres de la doctrine utilisaient afin d’éduquer spirituellement leurs disciples. C’était aussi une pédagogie qui lui permettait de parler de son parcours, des faveurs qu’il avait reçues d’Allah et de son Prophète.

Ainsi, aussi bien qu’il avait écrits pour les lettrés, il s’était consacré à une transmission orale de son enseignement destinée à ceux qui ne savaient pas lire et aux autres qui savaient lire et écrire. Donc quiconque désire le connaître, suivre sa voie, au-delà de s’imprégner sur ce qu’il a écrit, il doit se plonger dans les points ( tomb yi) dans lesquels Serigne Touba avait développé toute une pédagogie éducative.

C’est cette pédagogie que Serigne Aladji Mbacké a consignée dans des livres Garabu Tuuba ( L’Arbre Touba) Jataayu texe ( L’Assemblée de la félicité), etc que j’essaie de traduire en français afin que cette pédagogie soit accessible aux autres. C’est une pédagogie qui doit accompagner la vie de tout mouride qui désire connaître Serigne Touba. Non seulement elle contient une somme d’enseignements auxquels chaque musulman pourra s’y ressourcer, mais elle éclaire de façon pédagogique et simple Serigne Touba.

À l’exemple…

Cheikh Ahmadou Bamba dit : la sagesse vient du ciel à l’image de la pluie. Le coeur du murîd ( aspirant) est à l’image de la terre humide. Quant au coeur du marîd ( renégat), il est à l’image de la pierre.

( Le Recueil des enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba, Traduction M. Moustapha Diop)

Mouhammadou Moustapha Diop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Inauguration de la Grande Mosquée Janatoul Mahwa, réalisée à Touba par Feu Cheikh Bethio Thioune

Serigne Cheikh Ndiguel sur la situation de Soxna Aida