in

La raison pour laquelle les Baye Fall se sont consacrés au Zikr

Le Prophète SEYDINA MOUHAMED (sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam) disait : « La personne la plus heureuse et qui aura mon intercession (soutien) au Jour de la Résurrection sera celui qui dit ‘‘Il n’y a pas d’autre divinité qu’ALLAH’’ sincèrement et avec le cœur » [Rapporté par al-Bukhari].

Le zikr, une obligation

La mention du Nom D’ALLAH constitue le début de la Sainteté, et son abandon est le plus haut degré de l’Egarement. Elle peut être faite en tout état, mais pas dans un endroit qui n’est pas impures. Entre les Saints Chefs Spirituels certains préfèrent la voix basse pour se mettre à l’abri du” Riya” et la concentration dans la méditation. D’autres préfèrent la voix haute pour en transmettre l’écho à celui qui serait tente de l’imiter, car au cas où quelqu’un l’imiterait, il réalisera du coup, deux récompenses par le fait d’avoir entrainé autrui à faire du Bien. ALLAH lui-même a dit de l’invoquer et qu’il répondra à notre appel. Je vous ramène donc pour cela, à la sourate Tahà (sourate 20) au verset 60 où il est plus explicite en ces termes : et votre seigneur dit : « Appelez-moi et je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil se refusent de m’adorer, iront bientôt dans l’enfer humilié ».

Et il est écrit dans le Coran qu’« en vérité la salat préserve de la turpitude et du blâmable, mais le zikr est certes ce qu’il y a le plus grand » (page 29 verset 45). Serigne Touba enrichit cet écrit par son ‘Xassaïd’ le Massalikul Djinan que : « la pratique habituelle de l’invocation de Dieu est la meilleure action que l’aspirant puisse accomplir ». Le Baye Fall qui détient cette connaissance et qui l’invoque à tout moment mène une vie austère qui le rapproche de son Seigneur.

Du zikr au Saam Fall

Selon Baye Malick Konaré, le Zikroulah a été prononcé premièrement à Touba par Serigne Touba et Cheikh Ibra, mais celui-ci était différent de celui prononcé aujourd’hui.

S. Cheikh Fall Baayou Goor a rénové le Zikroulah, appelé aujourd’hui « Saam Fall » ou « degg dathie ». Mais le nom « Saam Fall », selon S. Ndiaga Diop Baye Fall provient du nom du dit village « Saam Fall », car lors des cérémonies religieuses (Gamou, Magal), c’était les dongos issus de ce village qui faisaient le zikr, raison pour laquelle les gens disaient le zikroulah des dongos venant de « Saam Fall ».

Les célébres invocateurs étaient, Baye Matar Ndiaye, Sidy Karim Touré, Baye Serigne Fall, Baye Dieng et Baye Djiby Diouf. Ils se tenaient debout lorsqu’ils faisaient des séances de zikr, mais comme Sidy Karim Touré, fidèle talibé de S. Modou Moustapha Fall était une personne à mobilité réduite et ne pouvant rester longtemps sur place a commencé à se déplacer en faisant le tour suivant le rythme du son, et c’est ainsi que les autres l’ont suivi.

 Mais nul n’est censé ignorer que S. Cheikh Fall Baayou Goor est le détenteur du Saam Fall, par la volonté de DIEU, c’est grâce à lui qu’aujourd’hui le nom d’ALLAH est prononcé dans tous les quatre coins du monde. Et il disait : « leppeu lou way di wout mou gui ci sikar si »

Mais l’histoire retiendra que le célèbre leader vocal du Zikroulah restera toujours Baye Djiby Diouf (paix à son âme), accompagné par Modou Diop, Bolé Fall, Cheikh Sène, Badara Thiombane, Saliou Beye, Abdoulaye Fall.

Source : baaboulmouridine.blogspot.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Ce qui est recommandé au 10ième jour de la Tamkharit

Attaques médiatiques : La ligne de défense des mourides est-elle la bonne ?