in

L’analyse faite sur l’affaire de l’institut Sainte Jeanne d’arc de Dakar

Au Sénégal et surtout dans des espaces virtuels comme les réseaux sociaux , il est de plus en plus difficile d’y asseoir un débat juste, serein, pédagogique et instructif surtout s’il s’agit des questions de société. S’agissant de ces questions, des que le débat s’ouvre, on y mêle tout, sans recul et sans distinction. 
Chacun rame selon ses convictions qu’il croit comme vérité absolue et qu’il peut imposer à tout le monde. De quoi s’agit il ?

1)Une institution d’enseignement privé qui décide d’interdire le voile à des élèves en se fondant que sur une question identitaire et non sur une loi, un statut, etc. Inadmissible dans un pays de droit !

2) Des nuls réagissent. Oui l’école a raison parce que c’est une école privée catholique. Elle a le droit d’accepter qui elle veut. Raisonnement de comptoir !

3) D’autres en font un régal ou un terrain de règlement de compte et déplacent le débat sur les questions de cohabitation, de tolérance entre musulmans et chrétiens. Ils sont à côté de la plaque.

4) Et d’autres plus ou moins radicaux, pensent que les musulmans doivent arrêter d’envoyer leurs enfants dans ces types d’écoles.

En réalité, la seule position juste, c’est le communiqué du ministre de l’éducation nationale. Il rappelle que nous sommes dans un pays régis par des lois et que chacun doit s’y conformer. Fin du débat !

Mais ce qui est dommage, dangereux et à déplorer c’est quand le communiqué de Jeanne d’arc parle “d’identité de l’école.” Cette expression pour moi est la base du débat. Et tout le monde sait comment les questions identitaires accablent les pays du Nord comme ceux du Sud. Si une institution censée distiller du savoir dans un pays majoritairement musulman parle d’identité, alors il y a un problème. À faire la liaison entre le fait de renvoyer des élèves musulmanes voilées et l’utilisation du mot “identité” dans le communiqué, l’on sait très bien que ce n’est plus une question d’indiscipline comme l’atteste entre autre le communiqué. C’est bien une question “identitaire”. Alors arrêtons de dire que les musulmans sont intolérants, l’unique intolérante dans cette affaire c’est Jeanne d’arc. Si elle est si intolérante, qu’elle dit ouvertement qu’elle n’accepte plus un élève musulman. Ainsi, le débat sera clos !

Mouhammadou Moustapha Diop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Comment Serigne Touba accueillait le mois de Ramdan

Sénégal : Le ramadan débutera le mardi 07 Mai 2019