in

Le Café de Serigne Touba !

Une fois Serigne Gora Diop avait rêvé au bord d’un fleuve des gens que d’autres forçaient à avaler des hérissons sans qu’ils ne puissent refuser. Lorsqu’il raconta son rêve à Serigne Touba , alors ce dernier lui dit : ce sont les gens qui boivent mon café sans jamais me remercier. C’est pendant que j’étais au Gabon que Dieu m’a don du café et du sucre. Et si tu te sers de la richesse d’autrui, tu dois au moins le remercier.

( L’arbre Touba, tome 10, Serigne Aladji Mbacke , traduction M.Moustapha Diop)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

LE GOJ ( Corde pou puiser de l’eau)

Comment Serigne Touba suivait la progression spirituelle des mourides?