in

Le chemin de la félicité et du pardon en réponse à notre parent Mohamed Diop

Je témoigne ma gratitude à Dieu, Lui qui a consacré la religion comme la meilleure source de questionnement. J’appelle la grâce sur le Prophète ainsi que sur sa famille et sur ses compagnon- lui qui est digne d’être suivi aussitôt longtemps que le demandeur profite des réponses qu’il reçoive.

Quant à moi Mouhammad, si tu veux avoir de la félicité d’ici-bas et dans l’au-delà, je te recommande de craindre Dieu, de suivre Ses ordres, de t’éloigner de Ses interdits, de demeurer éternellement dans la tradition du Prophète et d’éviter les innovations blamables et les choses douteuses. Ne suis jamais un savant qui ne met pas en pratique sa connaissance, car un savant qui ne craint pas Dieu, il n’est point un savant même s’il avait épuisé toutes les spécialités de la science. Si tu veux nouer une amitie, cherche une personne qui craint Dieu et te pousse vers Lui. Sache que toute personne copie son ami, alors ne chemine qu’avec une personne qui te pousse vers le bien. Notre Créateur a dit dans le texte sacré : ne vous dirigez pas vers les transgresseurs. Et Il a dit aussi : un croyant ne noue pas une amitié avec un mécréant. C’est pour cette raison que je te recommande de te lier avec un homme diligent.

Puis ne te préoccupe pas des créatures, car elles ne peuvent ni t’apporter un bienfait ni te nuire. Quiconque cherche à satisfaire les créatures tout en manquant son devoir vis-à-vis de Dieu, c’est un égaré, car l’agrément des créatures ne lui servira à rien si toutefois Dieu n’est pas satisfait de lui. Demeure dans l’agrément divin et ne manifeste aucune peur envers les créatures. Demande pardon à Dieu avant que Dieu ne soit fâché contre toi. Repentis toi d’un repentir sincère avec les conditions de la demande de pardon sincère. Regrette tout mal abandonne le définitivement, engage toi à rattraper les actions et multiplie la formule de demande de pardon. Ce que je viens te dire est la source de la piété extérieurement comme intérieurement. Si tu veux suivre mes ordres et t’éloigner ce que je t’interdis, alors applique ce que je viens de te dire et demeure y durant toute ta vie, car c’est la voie de la droiture pour celui qui s’engage dans le cheminement spirituel. Mais , il est clair aussi que le contraire est la voie de disgrâce.

Attache toi aux cinq prières quotidiennes obligatoires , les prières surrogatoires, le jeûne du mois de ramadan, la zakat après les avoir assimilé comme il se doit. Si tu veux avoir la satisfaction des besoins, alors accomplis tout ce qui se trouve dans l’enseignement du Prophète. Ne pointe l’oeil sur ce qui est interdit. N’écoute jamais une chose interdite et ne fais aucun acte interdit. C’est ici que prend fin la recommandation. Ô toi Mouhammad, si tu veux être un homme droit et vertueux, il faut que tu appliques cette recommandation.

( L’inspiration du Bien-Aime, Serigne Aladji Mbacke, traduction M.Moustapha Diop )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Anecdote sur Serigne Touba : Leçon de sagesse !

La réponse du pardon en réponse à Abdou Khadir