in

Le pacte d’allégeance, une recommandation de Dieu !

« (…) L’engagement est une condition inéluctable pour réalisation d’un dessein spirituel aussi grandiose que de servir Serigne Touba. D’ailleurs, son importance dans la religion se relate à travers des faits qui nous sont rapportés par l’histoire du Prophète Mohamed (psl) et de ses compagnons, mais également par la position adoptée par le Seigneur vis-à-vis de l’engagement, notamment dans le Saint Coran où il dit à la Sourate 48, Al Fath (La victoire éclatante) au dixième (10ème) verset, en s’adressant directement au prophète Mohamed (psl) : « Ceux qui te prêtent serment d’allégeance ne font que prêter serment à Allah ; la main d’Allah est au-dessus de leurs mains. Quiconque viole le serment ne le viole qu’à son propre détriment ; et quiconque remplit son engagement envers Allah, Il lui apportera bientôt une énorme récompense. »

De ce fait, non seulement le Seigneur se porte garant de la vigueur de l’engagement à son encontre, mais le Tout-Puissant déclare, par là même, sa participation effective au pacte d’allégeance en tant que témoin et acquéreur, ceci, avant de promettre à l’engagé une issue heureuse. C’est ainsi ce qu’explicite Serigne Touba en affirmant que ceux qui s’engagent à servir le Prophète Mohamed (psl), se sont certes engagés envers Dieu le Tout-Puissant et cet engagement leur vaudra la garantie d’être éloigné de Satan, de la perdition et de tout ce qui s’y avoisine.

Dès lors, c’est n’est qu’après avoir fait allégeance à l’Elu le plus pur, suivis d’actes concrétisant ce pacte agréé par le Prophète Mohamed (psl) lui-même, que les compagnons de celui-ci ont eu des certitudes par rapport à leur accès au paradis et à leur obtention de l’agrément de Dieu.

Par conséquent, l’engagement consacré par le pacte d’allégeance étant incontournable dans la quête de la Proximité Divine, il serait totalement inconcevable qu’une personne se réclamant de la communauté de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, qui est l’héritier et le Serviteur privilégié du Prophète Mohamed (psl), ne fasse pas l’allégeance à Dieu par le biais d’un guide spirituel.

L’engagement à travers un pacte d’allégeance incombe à tout mouride !

Ceci étant j’ai l’habitude de dire que, l’engagement (djayanté) est un acte d’une pure grandeur, digne de la plus grande des noblesses. Seul un noble dans l’âme est capable de s’engager, car l’engagement requiert des aptitudes et vertus tels que la patience et la loyauté, car en la véritable récompense d’un tel acte ne sera tangible que dans l’au-delà. (…) »

Extrait discours Serigne Khadim Gaydel Lô tournée 2008

Thème : Ligeyal Serigne Touba

Khadimrassoul.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Tirailleurs : Fallou et Ahmed, tragique destin des fils de Cheikh Ibra Fall et El Hadj Malick

Un aspirant peut-il céder ses bonnes œuvres à son maître spirituel ?