in

Le Saint Coran!

Une fois, Serigne Moussa Ka était en compagnie de deux personnes qui avaient écrit des manuscrits du Coran lesquels ils voulaient les remettre à Serigne Touba. Lorsqu’ils sont arrivés dans la demeure de ce dernier, celle-ci était bondée de monde. C’est ainsi qu’ils l’attendirent pensant qu’il sortira d’un moment à l’autre.

Alors, dès qu’ils entendaient un bruit, ils pensèrent que c’est Serigne Touba qui s’apprêtait à sortir puis il resta tout silencieux pendant tout un moment. Peu de temps, il sortit, tendit totalement sa main et dit ceci : celui qui n’a pas le Coran avec lui qu’il ne s’approche pas. Et les gens restèrent tous silencieux. Serigne Touba dit : créez un passage pour ceux qui ont un Coran avec eux afin qu’ils puissent venir vers moi.Lorsque Serigne Moussa Ka et les deux hommes qui avaient avec des manuscrits du Coran se sont approchés de Serigne Touba, ce dernier se leva et arracha les manuscrits de leurs mains et les déposa sur sa poitrine pendant un temps. C’est en cela qu’un homme est partit lui ramener un tapis en cuir.

Alors, Serigne Touba dit : parfait ! Ainsi il y plaça les manuscrits sur le tapis pour ensuite les déposer à nouveau sur sa poitrine pendant encore un moment. C’est ainsi qu’il se leva, pointa son honorable doigt et dit : quiconque aspire à travailler dans mon champs à chaque fois qu’il se lèvera, alors qu’il se dépouille pour s’engager au service du Coran.

Ainsi, il répéta cette phrase trois fois de suite et dit : ” Béni soit Celui lequel dans Sa Main se trouve la royauté et Il est Omnipotent” ( S67V1) C’est sur cette parole qu’il rentra dans la pièce qui était en face. Peu de temps, un homme est venu dire aux gens que Serigne Touba s’est retiré pour s’isoler et il ne sortira que demain.( L’arbre Touba, Serigne Aladji Mbacke, traduction M.Moustapha Diop)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Le mystère absolu !

AUJOURD’HUI : 30 avril 1926, autorisation de la construction de la mosquée de Touba