in

Les 7 étapes que doit dépasser l’âme avant d’atteindre le Seigneur

S’engager dans la voie mystique s’appelle “suluk”. L’homme engagé doit lutter contre son âme charnelle. Cette âme n’est pas le souffle vital mais plutôt la nature de l’homme qui le différencie de l’ange et de l’animal. C’est ce qui le pousse vers sa perte, son plaisir et le blamâble que l’on appelle âme. Mais ce qui nous préoccupe ici, c’est le cœur de l’homme. C’est pour cet organe que l’on dit que l’âme doit passer par sept (7) étapes avant d’atteindre le
Seigneur :

1.- “An nafsu al ammàratu bis-sù’i” : C’est l’âme du commun des mortels. La nôtre nous, qui ne sommes jamais engagés dans la voie mystique. Nous ne nous sommes pas encore détournés de ce bas monde et de son contenu. Nous ne connaissons que le plaisir personnel. Nous sommes guidés par nos passions et nos intérêts. C’est ce qui fait que notre âme nous conduit vers des nuisances ou des choses qui nous procureront honte et désolation. C’est pourquoi on l’appelle “nafsul ammàratu bis-sù’i” c’est-à-dire l’âme qui recommande le mal. Les mystiques connaissent tout de cette âme : son aspect extérieur et son for intérieur. Ils savent comment elle peut nuire à l’individu. Ils connaissent même sa couleur : elle est verte.

2.- “An nafsu al lawwàmatu” : c’est l’âme qui donne des conseils (qui blame) à celui qui s’est engagé dans la voie mystique. Si celui-ci transgresse une loi ou une prescription, c’est son âme qui lui fait des critiques. Elle lui dit “Tu n’aurais pas dû faire cela”. Sa couleur est jaune.

3.– “An nafsul mulhamàtu” : c’est l’âme de l’individu qui commence à sentir (recevoir) la lumière de DIEU pénétrer dans son cœur. Elle a la couleur blanche.

4.- “An nafsu al mut ma innatu” : C’est l’âme de celui qui ne fait plus aucun effort pour adorer DIEU. Adorer le Seigneur est devenu aussi facile pour lui que manger ou boire. Aucun combat contre son âme n’est plus nécessaire pour lui. Il ne fait plus de résistance non plus contre son âme. Aucune peine ou catastrophe ne peut plus toucher
son cœur ou le détourner de DIEU. Elle est bleue.

5.- “An nafsu ar Ràdiyatu” : c’est l’âme de celui qui est satisfait de DIEU (qui remercie le Seigneur). Sa couleur est noire.

6.- “An nafsu al Mardiyatu” : c’est l’âme de la personne qui satisfait DIEU (Que le Seigneur remercie).

7.- “An nafsu al kàmilatu” : c’est l’âme de la personne “parfaite”. C’est celui qui a atteint son but. Celui-là n’a plus besoin de méditer pour connaître.

Selon Ghazali, l’homme parfait n’a plus besoin de rechercher le savoir. Il n’aura plus besoin de s’ésseuler ou de mé- diter car, l’âme du fils d’Adam est comme un miroire, la tablette gardée de DIEU également. Quand deux miroires se font face, les images qui se trouvent dans l’un se reflètent dans l’autre et vice-versa. L’âme de l’homme parfait est en face de la tablette gardée de DIEU. Il n’y a aucun rideau entre elles et les images de la tablette gardée se déssinent sur le cœur de cet homme. Il lit régulièrement à partir de la tablette gardée et sait tout ce qui doit se produire.

Serigne Sam Mbaye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Bamba Day : Les Journées Culturelles Cheikh Ahmadou Bamba, célébrées aux Etats Unis et au Canada

Etats Unis – Cheikh Mame Mor Mbacke Mourtada reçu au Département d’Etat à Washington