in

Les raisons du retard de diffusion de Bichri TV sur la Télévision Numérique Terrestre (TNT)

Au Sénégal, il est bien plus facile d’œuvrer dans le divertissement que dans la pédagogie. Les responsables de Bichri TV n’en disconviendront pas. En effet, cela fait presque un an qu’ils sont en train de faire des pieds et des mains pour satisfaire une demande accrue de la part des internautes et adeptes de leur chaîne : la diffusion  de Bichri TV sur la Télévision Numérique Terrestre(TNT). Qu’est-ce qui pourrait expliquer cette réelle lenteur dans les démarches? Toubamajalis s’est penchée sur la question.

Il existe des milliers de jeunes, d’ici ou d’ailleurs, désireux d’entreprendre au Sénégal et ce, dans tous les domaines. Cependant, dès qu’ils pensent aux contraintes administratives qui les attendent, certains finissent par se décourager et abandonnent immédiatement leurs projets. Il faut faire preuve d’une véritable patience et prier Dieu d’avoir une longue vie pour arriver à bout de ses attentes. Les responsables de Bichri TV en ont fait les frais.

Rappelons d’abord une chose: Bichri s’est fixée pour mission d’inculquer aux gens les valeurs instaurées par Cheikhoul Khadim, le fondateur du Mouridisme, à travers des programmes retranscrits dans plusieurs langues du monde (Wolof, mandarin,  anglais, italien, allemand, portugais, espagnol, etc.) Et pour qu’elle soit accessible à tous, aucun support médiatique n’est laissé en rade: téléviseurs, ordinateurs, tablettes, smartphones et bouquets. D’ailleurs, nous explique Monsieur Siré Sy, le Directeur Général de Bichri Tv au Sénégal, c’est sous cette optique et face à une forte demande des internautes que lui et son équipe se sont lancés dans les démarches d’adhésion à la TNT.

Rappelons également que cette dernière devrait normalement permettre l’augmentation du nombre de chaînes puisqu’elles peuvent tenir sur le même spectre dans la transmission numérique. Malheureusement, les démarches n’ont toujours pas abouti.

Comment expliquer cette lenteur ?

Face à cette question, Monsieur Sy n’a pas de réponse. Et cela se comprend. Dans une interview qu’il nous a accordée, il nous explique qu’il a débuté les démarches au moment où Abdoulaye Bibi Baldé était à la tête du Ministère des Télécommunications. Il est entré en contact avec son Directeur de cabinet qui lui a demandé de faire parvenir un courrier au ministère. Chose faite, il n’a reçu aucun retour de leur part jusqu’à ce que le ministre soit remplacé par un autre. Même supplice : 《je suis parti voir le Directeur de Cabinet du nouveau ministre et il m’a mis en rapport avec Monsieur Diop, le Directeur de la Télévision du Sénégal (TDS). Ce dernier m’avait promis de m’appeler pour pouvoir fixer un Rendez-vous afin de parler de la procédure mais depuis lors il est resté injoignable》, explique t-il. Voilà pourquoi il s’est tourné vers le Directeur d’EXCAF, Sidy Diagne, qui a été très réceptif au début de leurs entrevues et lui avait même promis d’intégrer Bichri TV dans leur bouquet dès le retour d’un de leurs Techniciens parti en voyage. Malheureusement, le même scénario s’est répété: 《j’ai eu à parler avec Monsieur Diagne une à deux fois sur le sujet et il m’avait promis de faire intégrer la chaîne avant le début du mois de ramadan mais jusque là, rien. Et pourtant, entre temps, des chaînes à but purement lucratif ont vu le jour; à croire qu’au Sénégal, on prône le divertissement au détriment de la pédagogie. C’est vraiment dommage!》 se désole t-il.

Joint au téléphone, monsieur Diagne nous explique qu’EXCAF n’est pas habilité à faire intégrer une quelconque chaîne de télévision, cela relève du domaine de l’Etat. Et s’agissant des raisons pour lesquelles certaines chaînes de divertissement obtiennent plus facilement cette adhésion, il dit: 《je ne peux pas me prononcer là-dessus》.

 Animé par une forte volonté de vouloir mener à bien leur mission, le Directeur de Bichri s’est finalement tourné vers des bouquets comme la TV d’Orange et heureusement que cela fut concluant. Une bouffée d’air face à cette infernale et interminable procédure administrative!

A la base, le passage vers la TNT, n’était-ce pas pour offrir des programmes instructifs, élevant le niveau de culture, le niveau d’informations et de ce fait, promouvoir des valeurs positives comme celles enseignées dans les écrits de Cheikh Ahmadou Bamba? Alors, comment pouvons nous expliquer ce manque de retour de la part de l’Etat ? Espérons vivement que cette situation se décantera d’ici peu.

Ndeye Coumba Gueye,

rédactrice en chef chargé de l’éditon de toubamajalis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Touba: un adiya de 16 millions de la fille aînée de Serigne Saliou Mbacké

L’anecdote sur Serigne Touba et la maitrise du livre de prosodie