in

L’inspiration du Bien-Aimé en réponse à Mahmoud

Je témoigne toute ma gratitude à Dieu, Lui qui a recommandé aux créatures de Le croire et de L’adorer. Que la paix et les bénédictions soient sur le Prophète, lui qui a ôté l’obscurité ainsi que sa descendance et ses compagnons qui n’ont en eux que Dieu.

Après cela, ô toi mon parent, sache que la vie sur terre est éphémère, alors évite de la perdre dans le vide. Toute œuvre que tu ne veux pas que les gens te voient entrain de la réaliser, alors ne te dirige jamais vers elle. Toute œuvre que tu aimerais que la mort t’y surprend entrain de la réaliser, demeure y avant qu’elle ne soit trop tard. Réduis tes projets, car les projets infinis peuvent être à l’origine des actions vilaines. Cherche la droiture, adore Dieu, renonce au bas-monde et contente toi de ce que tu possèdes. Ne cherche jamais des faveurs sur un autre que Dieu. Ne cherche pas l’honorabilité sur autre chose que la piété. Si tu te diriges sur un autre que Dieu pour un bien ou par peur, tu sera damné, car personne ne peut avantager ou priver si ce n’est Dieu. Ne te dirige pas vers les créatures, préoccuppe toi de Leur Créateur. Réduis ta parole, ton sommeil et ta nourriture. Ne thesaurise pas les biens du bas-monde, car dans la tombe pendant le questionnement des anges , ils ne te serviront presque à rien. La nourriture sans limite, elle annihile non seulement la vie, mais elle est source de paresse, de pets et d’égarement. Celui qui mange à chaque fois qu’il a faim, il peut se rendre compte que ce qu’il avait mangé la dernière fois ne lui a presque rien servi. Quant au sommeil illimité , il assèche le coeur. Souviens toi de Dieu et ne donne pas l’image d’un cadavre. Lorsque les gens dorment , alors lève toi et adore Dieu dans un cœur pieux et recueilli. Si tu as l’habitude de prier avant le fajr, tu seras parmi les plus valeureux auprès de Dieu. S’agissant du discours illimité, il n’entrave à mentionner Dieu. Donc réduis ton temps de parole et mentionne le Nom de Dieu. Ne prononce jamais un discours qui ne comporte aucun bienfait, car tout ce que tu diras, des anges le noteront. Garde le silence, alors tu atteindras les hautes stations.

Si tu veux réunir tous les bienfaits, crains Dieu et éloigne toi de toute forme de mal. Ne sois jamais orgueilleux, jaloux et éloigne toi de l’ostentation, de l’envie, de l’avarice. Ne dispute pas et ne sois pas dur. Occupe toi de tes défauts, éloigne toi de la transgression et adore Dieu, alors Il te donnera ce que tu veux. Les meilleurs caractères du musulman sont : la patience, la véracité, la disponibilité, la gratitude, le renoncement, la pureté, la sincérité, l’engagement, le silence, le scrupule, la pudeur, le générosité, la courtoisie et la suffisance envers Dieu.

Lorsque tu arrives dans un endroit, soit pondéré et ne t’empresse pas , car de temps à autre , tu peux voir dans ce même endroit une personne très modeste extérieurement, mais intérieurement puissant. De même, tu verras un homme dont l’extérieur est prééminent, mais l’intérieur est tout misérable. Si tu les testes au point d’en avoir une idée sur eux, alors chemine avec eux dans la pure tradition du Prophète, mais je ne parle d’innovations blâmables. Tiens compagnie celui qui te dirige vers Dieu. N’aie jamais l’habitude de tenir compagnie toute personne que tu verras et qui inspire le respect, car avant d’apprécier une personne par les éloges il faut la mettre à l’épreuve ou la peser pour savoir. N’aie jamais l’habitude de boire toute eau que tu trouveras dans un verre ou dans un récipient. Ne tiens compagnie qu’un ascétique scrupuleux et généreux dans le conseil, alors tu gagneras beaucoup d’avantages.

Si tu veux avoir accès aux choses cachées, alors dirige toi vers les mystiques et épure toi des défauts. Si tu veux avoir accès des choses cachées, alors détache toi du mauvais comportement. Sois patient jusqu’à décrocher ce que tu veux. Garde une bonne opinion envers Dieu, car Il ne fait que du bien. Celui qui n’attend que la rétribution divine, il est dans l’ostentation. Il y a un maître qui a dit que le signe de l’ostentation c’est être paresseux quand tu es seul tout en diminuant tes oeuvres, alors que si les gens sont nombreux, tu deviens dynamique, multipliant ou ajoutant tes œuvres rien que pour les éloges des gens. Et aussi de diminuer tes oeuvres par peur des blâmes des gens. N’ajoute rien sur tes œuvres rien que pour les éloges des gens . Ne diminue rien sur tes œuvres par peur des blâmes, car si tout le monde te faisait des éloges ou des blâmes, alors ceux-ci ne te serviront et ne te nuiront en rien. Que rien ne te rend joyeux si ce n’est l’agrément de Dieu. Que rien ne te fâche si ce n’est la transgression. Si tu veux savoir ce que tu représentes auprès de Dieu, alors regarde tes adorations et tes transgressions. Si Son agrément y domine, alors tu possèdes auprès de Lui une sublime station. Si ce n’est que de la transgression, alors tu es un raté et tu fais parti des plus bas. Repentis toi des péchés qui peuvent te causer la damnation. Empresse toi a oeuvrer pour le bien et chercher a élever ta dimension auprès de Dieu. C’est cela la tradition du Prophète.

Ô toi Mahmoud, si tu veux la droiture, je te recommande la courtoisie. Si tu veux accéder aux choses cachées ou le dévoilement , alors ne te sépare jamais de la courtoisie. Sois courtois envers les créatures et Leur Créateur. S’agissant des règles de la courtoisie envers Dieu : ne Le critique jamais sur Ses décisions à l’exemple quand tu subis une frayeur , ton discours sera, à cause de ceci ou de cela ou sans ceci ou sans cela ou bien ou si ce n’était pas… Sois satisfait de tout ce qu’Il décide, alors tu te reposeras. Que Ses décrets ne te fâchent jamais, cela te fatiguera, car l’énervement, la dénonciation ne l’empêcheront jamais de faire ce qu’Il veut réaliser. Alors si tu es toujours satisfait de Ses décrets, sache que tu as une bonne vision. Il fait parti de la courtoisie envers Lui , avoir de la pudeur envers Lui, la patience, la gratitude comme je te l’ai dit en haut. Il fait parti toujours de la courtoisie, se diriger vers la qibla quand tu t’assois, la demande de pardon, l’invocation et la peur pour la Face de Dieu, l’espérance, le dépouillement, le silence, la solitude, la confiance envers Dieu, le renoncement, le scrupule et l’éloignement de tout ce qui n’est pas Dieu.

Quant à la courtoisie envers les créatures : honorer celui qui est plus âgé que toi, la clémence envers le plus jeune que toi, considérer ton alter ego comme ta propre personne. Si le feu de la dispute te brûle, éteins le par l’eau du silence et du détournement. Si le serpent de la jalousie te mord, stoppe le venin par le généreux conseil et la générosité. Si le vin de l’énervement et de l’envie t’ont rendu ivre, bois l’eau de la patience et du renoncement. Si ton âme dit non, alors combats la par la faim, la bonté et la tradition du Prophète. Si tu combats ton âme sans la faim, alors tu perds ton temps, car l’âme ne sera productive que si tu la mets en preuve par la faim et par l’avilissement.

( L’inspiration du Bien-aimé, Serigne Aladji Mbacke, traduction M.Moustapha Diop)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Serigne Sidy Mokhtar Mbacké

Le musée du Mouridisme va symboliser « le départ et le retour en exil » de Cheikh Ahmadou Bamba