in

Origine et Sens de la Célébration du Magal dans les Écrits de Serigne Moussa Ka.

La Célébration du Grand Magal de Touba est un évènement phare de la communauté mouride en cela  qu’elle marque le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme. Ce dernier, déporté, exilé puis mis sous résidence surveillée, recommanda à tous ses disciples de se joindre à Lui pour rendre grâce au Tout Puissant en raison des bienfaits et privilèges éternels  qu’IL Lui a octroyés durant son périple. 
Il dit :
« Celui que mon bonheur rejouirait, où qu’il se trouve, devra tout mettre en œuvre le Jour du 18 Safar pour rendre grâce à DIEU, car mes actions de grâce seule ne pourraient suffire  pour témoigner ma reconnaissance au SEIGNEUR ».
Ainsi, Cheikh Moussa Ka dit Njamme, les plus connus parmi les poètes Mourides appelés communément  « wolofalkat », disciple et panégyriste du Cheikh, explique dans ses écrits la genèse et la signification profonde de cet évènement religieux de dimension mondiale.

Origine du Magal :
Pour mieux cerner ce thème, nous allons étudier « l’intertextualité » des textes de Serigne Moussa Ka et ceux du Cheikh, de ses dires à propos du Magal.

Ma Waxla Màggal ga yayoo miiraasu
Ba desewoo dara ni_kuy faraasu
Mooy bis ba Bàmba xëyé Mbàkke Baari
Tàbbi ci géej li xidmatil Muxtaari

Traduction :

Laisse-moi te dire : Le Magal mérite de vendre tous ses biens
Comme un sans-le-sou en quête d’une obole
C’est ce jour que Bamba a quitté Mbacké Bari
Et s’est jeté en mer pour la face du Prophète SAW
Dès le premier vers, Moussa Ka montre comment doit-on célébrer le Magal sur le plan financier. Il utilise le terme « miiraasu » (vendre tous ses sous), relié avec la comparaison « Ba desewoo dara  ni_ kuy faraasu » (Comme un sans-le-sou en quête d’une obole).
Parlant de l’origine de la Célébration du Magal, Njamme emprunte le célèbre vers du Cheikh qu’il traduit en ajami selon les termes suivants, d’où l’intertextualité.

Mooy bis ba Bàmba xëyé Mbàkke Baari
Tàbbi ci géej li xidmatil Muxtaari
Traduction :
C’est le jour où Bamba a quitté Mbacké Baari
Et s’est jeté en mer pour la face du Prophète SAW

Lisons maintenant les propos de Serigne Touba que Mussa Ka a repris en haut!

« J’ai quitté Mbacké Baari un samedi 18 ème Jour du mois de SAFAR pour aller servir le Prophète (psl) ».

Sens du Magal :

Nous allons aborder la même technique précédente, c’est à dire « l’intertextualité » pour étudier ce sous thème.

Bu dul woon ak demam ga konn wolof nasaraanu
Ne kon bilaahi ñepp dem niiraa-nu.

Traduction :
« N’eût été son départ en exil ; l’Homme noir serait à l’image de l’occidental
Et ainsi tout le monde ira en Enfer ».
Ici, Serigne Moussa a repris de nouveau les propos du Cheikh sur le motif de son départ en exil, mais cette fois reformulé et bien résumé minutieusement.
Ecoutons Cheikh Ahmadou Bamba !
« Le motif de mon départ en exil est que ALLAH (SWT) a voulu élever mon rang et faire de moi L’Intercesseur des miens et L’Eternel Serviteur du Prophète du Prophète (SAWS) ».
Comme on le voit, c’est l’expression  « faire de moi L’Intercesseur des miens » que Njamme a largement mis en exergue dans ses paroles précitées.
Par ailleurs, Moussa Ka informe aux pèlerins qui vont célébrer le Magal ce qu’ils vont récolter en retour :

Ku Màggal besup demam ga
Jihaar nga , siyaar nga Yonent ba,
Haj nga humra nga , am nga yool ba

Traduction:

Quiconque célèbre son départ en exil
Est comme celui qui a pratiqué le jihad, le pèlerinage à la Mecque ; il a obtenu toutes ces grâces.

Comment célébrer le Magal ?

Nous avons souligné dans notre introduction l’importance que Cheikh Ahmadou Bamba a accordée à la célébration de son départ en exil.
A propos de la célébration du Magal, il disait :

«  Ce jour est revêt une importance selon votre statut de disciple. C’est votre fête !
Quiconque y dépense ses biens, ne serait pas, au jour de la résurrection, les bienfaits que le Tout Puissant m’a octroyés lors de mon exil. Je ne dis pas qu’il est plus important que la fête d’Eid El Kabir (Tabaski) mais, pour vous, il est beaucoup plus important que ce jour. Quiconque le peut, qu’il sacrifie du poulet au chameau !»

Chez Cheikh Moussa Ka, on retrouve :

Màggal bisub Séex Bàmba moo gën Màggal
Bis budul moom, Murit nangeen koy fàggul
Bu kenn xeeb tànk ak i fiftin duubal
Walaw bi xadri dirhamin,yaw yóbbul
Bu kenn xeeb ganaar ba naa’matul ray”
Bu kenn naw gëléem ba naa’duma ko ray”

Traduction :
Il est préférable de célébrer ce jour que de le faire pour tout autre
Oh ! Mourides, préparez le en conséquence
Ne sous-estimez aucune somme
Bon DIEU, pour ce jour, amène cette fortune
Ne sous-estimez un poulet pour dire que ça ne vaut pas la peine
Ne sous-estimez pas un chameau pour dire que ce n’est pas la peine.

Conclusion :
Connaître la Genèse et la Signification de la Célébration du Magal est, selon moi, indispensable à tout mouride qui a fait allégeance au Cheikh. Il nous aide à nous détacher de tout type folklores, de dévalorisation et  de la désacralisation de l’Evènement.
Cheikh Moussa ka balise clairement la voie et montre le rôle que doit jouer le disciple lors de la Célébration du Magal.
Par ailleurs, on peut lire l’histoire et l’enseignement de Khadim Rassoul dans les œuvres de ses prédécesseurs « Wolofalkat Mourides» tels que Serigne Mor Kayre, Cheikh Samba Jaara Mbaye et Serigne Mbaye Jaxate.
Que le Tout Puissant, à l’image du Prophète (psl) et par l’intermédiaire de son Serviteur Eternel privilégié Cheikh Ahmadou Bamba, accorde sa Bénédiction  à tout musulman en général, et tout mouride en particulier !

Dans cette année ci qui coïncide avec la pandémie causée par le covid 19, nous prions à tous pèlerins de respecter scrupuleusement le Ndigeul du Khalif Général des Mourides en collaboration avec  le Ministère de la Santé et de L’Action Sociale sur le respect  des mesures préventives notamment le protocole sanitaire édicté pour lutter contre la propagation du virus durant le Magal.

Bon Magal !

BAMBA MBAYE, Enseignant en service à l’IEF de Birkelane, Titulaire d’une Licence  en Langue et Civilisations Hispanique à L’UGB de Saint-Louis , Titulaire d’un diplôme  de formation dans les métiers de l’animation radio, de la présentation télé et de l’écriture journalistique, Journaliste –Présentateur et Conseiller en Communication à la Télévision Touba Vision, Conseiller en Communication à Borom Louga Tv, Ecrivain- poète, Romancier, Chroniqueur, Chercheur sur le Mouridisme.
bambambaye883@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Serigne Touba

Bernde Safar