in

Qu’est-ce que c’est le « drouss » ?

Le « drouss » est une autre forme beaucoup moins bruyante et dégage moins de spectacles. C’est également une forme individualisée mais dépourvu de tout enjeu financier.

Celui qui le pratique nourrit souvent une besoin spirituel d’être en contact avec cheikh Ahmadou Bamba afin d’accéder à la grâce d’Allah par l’intermédiaire de son prophète Mohamed (psl). Cheikh Ahmadou Bamba disait à ses disciples que celui qui voulait accéder à Dieu pouvait se contenter de ses écrits qui n’étaient rien d’autre que les louanges du prophète pour lequel il était le serviteur.

Donc le « drouss » répond à une logique beaucoup moins folklorique et peut s’effectuer sans un auditoire. Le disciple qui effectue son « drouss » le fait avec un murmure presque inaudible et parfois presque impossible de démêler le son du texte lu. Dans cette situation, c’est le cœur qui ressent les choses et te connecte directement d’avec le guide (que Dieu le rétribue de sa grâce), me confie un enquêté.

Par Cheikhouna Beye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Quel doit-être la relation entre le maître spirituel et le disciple?

Comment s’orienter vers les bon comportement?