in

Serigne Mourtada, un homme à l’image de Serigne Touba

De Serigne Mourtada, l’on peut évoquer plusieurs dimensions . Mais réellement c’est l’Islam qui le résumait et dictait ses actions . Rare qu’il ne parle sans faire référence à l’Islam. En réalité c’est l’Islam qui était son projet, son territoire de prédilection. Même si son interlocuteur va dans le sens d’une logique de groupe ou de parti, systématiquement il lui faisait revenir à l’islam. Si la personne disait la Mouridiya, il disait c’est l’islam. Serigne Touba, Il répondait c’est l’Islam. L’Islam était son argument, sa préférence. Une façon de s’inscrire toujours dans la démarche de Serigne Touba qui répondant à une question du Gouverneur Général en 1926 qui lui demande : qu’est ce que la Mouridiyya ? Serigne Touba dit : c’est l’Iman (foi) , l’Islam (l’action) , l’Ihsaan ( la perfection). En vertu de quoi Serigne Mourtada rejetait systématiquement tout discours allant dans une logique de groupe, de camp ou de catégorisation.

Il n’arrêtait jamais d’inviter les gens à suivre les préceptes de l’Islam, à se conformer à la Sunna du Prophète. Il n’arrêtait pas dans ses discours de sensibiliser les gens à élever leur foi en Allah d’un niveau de simple conviction ou de croyance enracinée à un niveau de crainte, et de déférence envers Allah. Il a aussi toujours invité les gens à suivre le Coran et la Sunna. Combien de fois n’a-t-il pas insisté sur ceci : topp leen li Yalla ak Yonent bi, ak li Serigne Bi diglé ( suivez les recommandations d’Allah, de son Prophète et les enseignements de Serigne Touba).

Serigne Mourtada ne s’est pas simplement inscrit dans un discours, mais il fut aussi un homme d’action. Il a participé à la lutte contre l’ignorance, l’oisiveté et la pauvreté. N’a-t-il pas été à l’origine des instituts Al Azhar et en lui accordant toute sa disponibilité et son énergie. N’a-t-il pas été à l’origine de Al Azhar transport, Al Azhar imprimerie, en consacrant les bénéfices à l’éducation, au soutien des familles pauvres, aux Imams.

Serigne Mourtada fut un homme qui s’est toujours rappelé dans son fonctionnement les droits d’Allah sur lui et l’insigne fonction pour laquelle il a été créé. Nul n’ignore qu’il se rendait dans les zones les plus lointaines afin de répandre la parole d’Allah. Malgré son âge avancé, il ne s’est jamais plaint de la chaleur, du froid, de la distance. Quant à l’argent, les commodités et les bienfaits, Serigne Mourtada les a utilisés strictement dans le cadre de l’Islam. N’a-t-il pas légué tout son patrimoine à l’Islam. Serigne Mourtada savait bien que tous les efforts qu’il faisait, dans leur diversité, sont à Allah, de même que l’est sa personne entière. Alors, pas trop étonnant que son patrimoine soit dédié à l’Islam. Durant son vécu sur terre, Serigne Mourtada fut un digne et sincère serviteur d’Allah. Combien étonnant est Serigne Mourtada !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

La règle de Serigne Fallou Mbacké sur le mariage

La religion et la Répblique : Inconvénients et avantage dans la société