in

SERIGNE SALIOU ET L’OEUVRE DE SERIGNE TOUBA

Serigne Saliou a grandement, et de manière discrète contribué à la réalisation des œuvres des khalifes qui l’ont précédés en leur octroyant la totalité des recettes de ses récoltes.

En 1987, sous le règne de Serigne Abdou Lahad, en présence de Serigne Abdou Khadre, de Serigne Souhaïbou, de Serigne Mourtada et de Sokhna Maï Mbacké ; Serigne Saliou éleva Béthio Thioune au grade de  »CHEIKH  », Acte propre et spécifique au fondateur de la voie mouride.

« Wa hab liyal hilma sahiha wal amal
As Saliha lezi you kammiloul amal
»
« Accorde-moi une connaissance et des œuvres solides qui me permettront de solliciter votre  » Face Salihou  » qui parachèvera mes œuvres et mes intentions».

« Linkhadatil oudjourou wal masaliwou
Bittayi wal djazbi wa inni Saaliwou
»
« Tous les bienfaits, dons et grâces de mon SEIGNEUR Ont très vite accouru vers moi et c’est en ce moment que JE SUIS DEVENU SALIOU ».

 »Guiss bima guiss Serigne Saliou woutéwoul ak guiss bima guiss Serigne touba bama koy weur ba dadié ak moom Mbacké Kadior  », disait Mame Cheikh à sa rencontre avec Serigne Saliou, après la disparition de Serigne Touba

«A Cheikhou Sirou lahi Mou KHadiaboun Bil hidia Bil Bachari. »
«Fama dieulé ak cheikh fékou mafa tankou gorou yalla », tels sont les propos de Serigne Touba.

Ainsi pour reprendre l’œuvre de Serigne Touba qu’est le tarbiya, Serigne Saliou créa à travers le pays une trentaine de darras. La conception de Khelcom en 1990 en fut la parfaite illustration.

 » Dama fasyéné yessal yonou mouride … « 

Après tous ses œuvres dans l’ombre, ce n’est qu’en 1993, qu’il déclara publiquement son intention qui était de faire la promotion de l’islam et la continuation de l’œuvre de Serigne Touba.

A Suivre…

{flike}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les Mèrites Du Ramadan

L’ Appel de serigne Sam Mbaye à préserver le Coran