in

Serigne Sidy Mokhtar Mbacké

Il y a des hommes dont leur voyage vers l’autre monde est en effet une grande perte pour l’Islam et pour l’humanité, car ils ont été d’un apport inestimable à l’endroit de cette religion et des hommes par leur engagement, leur sagesse, leur conduite irréprochable et exemplaire et leur attachement au bien. Et parmi ces hommes Cheikh Sidy Moctar Mbacke en est un. Et son comportement, ses faits et actions peuvent confirmer cette vérité. Parmi ceux-ci, y figure en premier lieu son attachement à l’unité des musulmans. Il en avait fait son combat personnel et s’y était investi corps et âme pour la réussite de ce vœux si noble. En cela, il était un continuateur de la mission de Serigne Touba et de ses illustres prédécesseurs. Parmi ses œuvres qui confirment encore cette vérité : sa fortune était orientée constamment dans la voie de Dieu avec une servitude sincère, et préservée d’arrogance et d’iniquité. Combien de personnes a-t-il gratifié du Pèlerinage à la Mecque ? Combien de personnes a-t-il assumé un soutien financier quotidien ? Sa force, sa fortune, ses prières, sa position sociale étaient toutes au service de l’Islam et il ne faisait pas pour éblouir les yeux des hommes. Non , il servait sincèrement l’Islam pour l’amour de Dieu et se conformer à Serigne Touba.

Ainsi, les gens peuvent témoigner de la manière dont il servait les intérêts de l’Islam. Il n’a jamais alimenté des comptes et n’a jamais entassé de l’argent dans les coffres, mais son argent servait à construire des mosquées. La voie qu’il emprunta en cela s’inscrit toujours dans celle de Serigne Touba. C’est pourquoi , il ne s’est jamais réjoui d’un confort. Il ne s’est jamais employé à aimer le bas monde, car il était toujours sur la posture d’un homme en alerte. Son viatique fut toujours la parole de notre Prophète « Sois en ce monde comme un étranger ou un voyageur ». Et quand l’âge l’a élevé à la fonction de khalife de Serigne Touba , Cheikh Sidy Moctar n’en a jamais fait un facteur de fierté dans sa vie, mais il resta toujours ce serviteur humble dans la Main de Dieu si bien que rien n’a changé en lui. Cheikh Sidy Moctar était absorbé par la conscience de l’Unicité de Dieu. C’est pourquoi, il inspirait le respect au cœur des hommes et son regard les redoute car sa grandeur n’est pas le fait de discours ou d’un rapiéçage d’objectifs mondains mais un don des théophanies qui proviennent de Celui qui tient le cœur des serviteurs.

Cheikh Sidy Moctar n’accordait aucune importance aux objectifs mondains. Regardez comment le bas monde accourrait à lui de toute part, mais il s’était toujours contenté à se suffire du minimum et à se confiner aux nécessités inhérentes à la vie. Il a toujours gardé en conscience son départ, car il a toujours vu ce bas monde comme il l’est : une étape importante dans son voyage vers Dieu. A cet effet, le bas monde ne l’a jamais abusé. C’est pourquoi il l’a traversé avec des provisions raisonnables et un bagage léger. C’est ainsi que la mort ne l’a pas destitué, mais elle l’a installé auprès de Dieu et des siens dans une vie éternelle de faveurs.

Sukran Mbacké Balla, tu fus un digne khalife de Serigne Touba !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

L’édification d’une école coranique et d’une mosquée à la place du stade Mbacké

L’inspiration du Bien-Aimé en réponse à Mahmoud