in

Serigne Souhaibou Mbacké, l’éducateur

Sans doute personne ne me démentira : Serigne Souhaybou Mbacke fut l’exemple accompli de l’éducateur, du serviteur soumis, attaché au Livre de Dieu et à la Sunna du Prophète. Il faisait parti de ces hommes qui étaient sincères, appliqués dans l’observance des ordres de Dieu. Il en était même une exception parmi eux. Il fut un maître, un guide, un éducateur qui connaissait le chemin. Il avait vécu sur terre à l’image de Serigne Touba tout en assumant la mission d’éducateur. Il fut un éducateur hors norme. Il avait le goût de la science, de l’éducation, de la transmission à quoi s’ajoutent une générosité, une application, une rectitude que l’on a jamais connu sur un homme.

Serigne Souhaybou Mbacke était le Coran, celui-ci était Serigne Souhaybou Mbacke. Il le connaissait de fond en comble, mais aussi, il s’était son plus fidèle transmetteur. Il était son ami, mais aussi celui de la science. Par ailleurs, il avait l’art d’éduquer, d’organiser et de construire l’être en tant que sujet sociable et adorateur. Combien de générations sont passées entre ses mains ? Il avait éduqué plusieurs générations et des savants dans tous les domaines en étaient issus. Ainsi, il a servi et transmis le Coran et la science. Il était un homme efficace, détaché, appliqué devant les ordre et les recommandations de Dieu. Il s’y était conforme d’une manière absolue. Il était fortement attaché à la piété et à l’adoration tout en étant hostile aux interdits et aux comportements douteux.

Il était parmi les rapprochés de Dieu, toujours attaché strictement aux adoration obligatoires et aussi persévérant dans la pratique des adoration surerogatoires et des dévotions, ainsi que le plus scrupuleux à se prémunir des comportements douteux. N’était il pas celui dont le corps était épuisé tant il se tenait longtemps debout dans ses prières ? Ne fut-il pas le plus ascétique de sa génération et le plus sobre dans son mode vie ? Il va de même pour l’ensemble de sa génération, il était le plus preste à suivre les commandements et les ordres divins, le plus consciencieux dans l’interprétation du licite et de l’illicite, et le plus persévérant dans l’accomplissement des adoration surerogatoires et des litanies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Université Touba : Darou Mouhty remet 180 millions au khalife général des Mourides

Qui est Serigne Saliou Thioune, le nouveau guide des « Thiantacones »?