in

Serigne Touba et son retour au Sénégal.

Serigne Touba a dit : en vérité , les colons n’ont jamais pensé à me laisser rentrer au Sénégal aprés ma déportation au Gabon, mais Dieu qui a décrété ce voyage en a décidé autrement ! En fait, les colons envisageaient de me laisser dans la forêt gabonaise, tant qu’ ‘ils n’arrivaient pas à me liquider physiquement , mais jamais ils n’ont pensé à me laisser rentrer au Sénégal. Aprés avoir échoué à m’enterrer vivant, ils ont décidé de m’executer d’une rafale de balles différente de celle qu’ils avaient tenté un mardi. En effet, lorsqu’ils m’ont appelé pour passer à l’acte c’est à dire m’executer que Dieu m’a informé par le biais de l’Ange Djibril que ma mission au Gabon est arrivée à terme et que je devrai rentré au Sénégal. Alors, je lui dis ceci : Dit Lui que je pourrai encore rester avec les colons tant qu’ils ne m’interdisent pas les cinq priéres.

Quant aux soldats, à trois heures du matin, alors qu’ils croyaient que c’était le bon moment pour en finir avec moi, ont décidé de passer à l’action c’est à dire me fusiller par une rafale de balles. Et à leur grande surprise, les gens de Badr sont apparus, habillés tous en blanc, les encerclant avec des armes à la main. Aussitôt qu’ils les ont vus, ils ont eu tous peur tout en étant débordés, terrorisés, misérables, impuissants et incapables de savoir s’ils étaient dans la nuit ou le jour. C’est en ce moment que le chef tremblant de peur est venu vers moi et me dit : c’est toi qui es à l’origine de cette situation ? Alors, je réponds : oui ! Et il me dit : pourquoi ? Et je reponds : tu oublies ce que tu voulais faire ? Ainsi, il me dit : est ce que tu peux nous aider à sortir de cette situation ? Je dis : oui ! Alors, il me dit ceci : si tu le fais, je te garantis que je te retournerai au Sénégal. En cela , je lui dis : Écris le ! Par ailleurs, je lui ai dit de l’écrire parce que le blanc n’est lié que par l’écriture, mais jamais par la parole. Ainsi, j’ai ecrit et lui aussi pareil. Et d’un coup, il courut à l’image d’une fléche !

( L’arbre de Touba, Serigne Aladji Mbacké, transcription M. Moustapha Diop )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Entretien exceptionnel entre Serigne Abdou Karim Mbacké et Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre

2 Rakkas Ndar 2019 : Le discours de Serigne Mame Mor Mbacké