in

Serigne Touba, symbole de la rectitude.

La quintessence du message coranique avec ses interminables recommandations et interdits, est la droiture, son éloge et l’appel des hommes à s’en caractériser. La conformité avec les ordres du Seigneur sans commettre ses prohibitions résume la rectitude au sens le plus simple du terme. Elle est l’un des caractères obligatoires pour les prophètes et les saints. Par la sauvegarde de Dieu, ces derniers demeurent droits éternellement. C’est ce qu’on appelle le “hism” (la sauvegarde sûre) pour les prophètes et dans le cas des Saints, c’est le “hifz”, l’assurance seigneuriale qui les garde dans la voie droite. À ce propos, écrivait Cheikh Ahmadou Bamba, dans l’itinéraire des Paradis:

“Les prophètes du Très Haut sont impeccables, quant aux saints, ils sont protégés et honorés” “Ils bénéficient tous de la garantie absolue d’Allah, le Clément comme l’ont si bien dit les tenants de la gnose”

Chez Cheikh Ahmadou Bamba, la rectitude est symbolisée à la lettre par le respect des détails les plus reculés du sens du mot. Il est l’homme rare dont la conduite de bas âge n’a pas varié au vieillissement. Il est venu au monde étant indemne et exempté de vice tel qu’en témoignait son fameux disciple de long compagnonnage, Cheikh Ibra Fall:

“Le Cheikh que je connaissais à l’âge jeune reste le même que je contemple étant vieux” disait-il.

Son ascétisme, sa dévotion et sa rigueur dans l’adoration ont suivi le même rythme tout au long de sa vie.

“Je ne me suis jamais dirigé vers une chose fortuite.” affirmait Serigne Touba.

Cet état c’est le summum de la droiture. Et effectivement, sa conformité était à un niveau tel qu’il avait non seulement délaissé tous actes dont la finalité est vaine mais il avait converti ses actes dits traditionnels en une adoration. Par exemple, il ne se servait plus comme il est de coutume des chiffres pour faire le décompte. Ainsi voulant faire un effectif, ce sont des versets coraniques qu’il usait pour retenir le nombre d’une telle ou telle chose. Pour savoir la distance d’un lieu à un autre, c’est avec le nombre de versets psalmodiés dans la durée de parcours qu’il retient cette distance. Ce stade de rectitude est le Zénith dans le lequel, sans doute, seul Cheikh Ahmadou Bamba siège.

* Cheikh Ahmadou Sour*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Khassida « Li Rabbin Khafûrin » présenté par Serigne Papa Assane Diouf

Cheikh Ahmadou Bamba, Un saint aux multiples prodiges.