in

Très rare photographie de Cheikh Anta Borom Gawaan et article biographique

[De Paris-Dakar 5/3/1936 “Nos chefs indigènes: Cheick Anta M’Backé”]

« Grande et belle figure sénégalaise El Hadji Cheikh Anta M’Backé, de son vrai prénom Sidi Mokhtar M’Backé, est fils de Momar Anta Saly M’Backé qui fut célèbre par l’étendu de sa science coranique et de Anta N’Diaye, descendante d’une grande lignée. C’est à Prokhane, village situé dans le Saloum Occidental, que vers 1866 vit le jour celui qu’on a appelé le « Pacha de Gavane ».


Frère du célèbre Cheick Amadou Bamba, qui fut le fondateur dans l’Ouest africain, du puissant dogme religieux du Mouridisme, Cheick Anta se fit remarquer dès sa plus tendre enfance par son intelligence précoce. Il fit ses études coraniques sous la direction de son frère et les termina à l’Ecole de M’Backé, véritable Institut de religion mouride, fréquenté par une sélection stricte d’élèves dont beaucoup sont devenus illustres dans le monde musulman. Parmi exu se détache la figure expressive du grand Ibrahima Tall (Fall, erreur d’impression) dénommé « Lumière », mort en 1929 à Diourbel et enterré à Touba, métropole sacrée de la Secte Mouride.


De M’Backé, Cheikh Anta se rendit, en 1902, à Thiakhami, dans le Cayor, et, en 1906, il s’installa définitivement à Gavane, dans le Baol. Autrefois simple bourgade perdue en pleine forêt, Gavane est, aujourd’hui un grand village, dont les habitants, stimulés par l’exemple vivant et agissant de leur grand Marabout, entretiennent de spacieux lougans qui rapportent chaque année, d’abondantes récoltes.


Cheikh Anta a puissamment aidé l’Administration française dans le tracé et la construction des routes du vaste pays qu’est le Baol. En reconnaissance de ses importants servies, le Gouvernement du Sénégal lui décerna, par décision du 2 juillet 1908 publiée au Journal Officiel du 9 juillet, un témoignage public de satisfaction.
Pendant la grande guerre, Cheikh Anta a pu fournir aux autorités militaire 400 tirailleur pris parmi ses meilleurs talibés.
En 1928, accompagné d’une foule de fidèles dont le voyage était entièrement à sa charge, Cheikh Anta se rendit en pèlerinage à La Mecque, ville saint de l’Islam, à son retour, il rapatria de nombreux pèlerins sénégalais sans ressources.
Grand officier de l’ordre du Nicham Iftikhar, il est également décoré du Mérite Agricole.


Vers 1929, Cheikh Anta M’Backé victime de ses conviction politiques fut écarté de sa province. Depuis quelque mois il a pu revenir dans le Baol et il réside aujourd’hui à Daroum-Salam. pittoresque hameau situé à 3 kilomètres de M’Backé.
Telle est, en résumé, la vie de l’homme de bien qu’est El-Hadj Cheikh Sidy Mokhtar dit Cheikh Anta M’Backé, grand Marabout de la Secte Mouride, sereine et majestueuse figure de l’histoire sénégalaise. « 

Article signé: L. K.

Photographie: Tennequin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Rare témoignage tirée d’un journal d’époque sur le Magal Touba de 1946, quand Serigne Fallou était khalife.

La chose la plus souhaitable, aux yeux des morts