in

Un aspirant peut-il céder ses bonnes œuvres à son maître spirituel ?

Je te fais savoir que Dieu accorde aux amoureux des hommes vertueux des bienfaits qui effaceront leurs mauvaises actions. A cet égard, il y a des choses qu’on ne peut écrire ou nommer. Ce sont des choses qu’il faut connaître et en remercier Dieu. Si l’aspirant aime sincèrement son maître spirituel, alors Dieu va l’aimer, car c’est Dieu qui est la cause de l’amour qu’il porte à son maître.

Quant à la question : que signifie être aspirant ? C’est suivre les recommandations sans jamais les contester ou critiquer, avoir une bonne opinion, évitant tout interdit extérieurement et intérieurement, avoir de la courtoisie exoteriquement et ésotériquement, abandonner tout ce qui n’est profitable en parole et en acte et avoir une bonne intention et des choses que je ne pourrai énumérer.

( La réception du Plus Pur, Serigne Aladji Mbacke, traduction M.Moustapha Diop)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Written by LA REDACTION

Toubamajalis est un site d’actualité sur le mouridisme et proposant des dossiers sur l’islam et le monde musulman.

Le pacte d’allégeance, une recommandation de Dieu !

La réponse de Serigne Balla Fally Dieng